La présence des astres

Par l’équipe et les intervenants du Forum
Post Reply
User avatar
'ABD
Administrateur
Posts: 1506
Joined: 15 February 2014, 23:55

La présence des astres

Post by 'ABD » 01 April 2017, 23:49

La Présence des Astres (Partie 1/2)
par Mr DA SILVA*
Le Savoir des Anciens détient souvent en lui des similitudes dont nous soupçonnons à peine la portée... Et cette faiblesse est un manque de lucidité qui revient souvent lorsque nous découvrons des concordances par quelques analogies. Une manière d'étudier doit alors se renouveler pour aller au-delà des premières apparences, ce que les chercheurs font lorsqu'ils enquêtent sur leurs sujets d'étude, les menant alors vers d'inimaginables secrets...

Par exemple, les analyses d'un artefact antique sont souvent faites sur les "contenants", plutôt que sur leurs "contenus" ou de ce que cela implique ! Nous nous focalisons sur l'importance ou le degré "technique" d'une fabrication, et sur le support "matériel" de l'objet, voir même de la "matière" qui a permis de façonner l'objet... Pour finalement négliger ce que cela signifie "dans l'esprit" ! Il faut donc un peu plus se concentrer sur l'utilité qui en émane, à savoir plus exactement, sur l'amplitude culturelle, intellectuelle, morale ou spirituelle dont "l'instrument" est porteur...

Ceci dit, différentes preuves antiques s'orientent clairement sur des objectifs de contenu scientifique très apparentés, et se mettent à jour de façon de plus en plus évidente lorsque nous les énumérons...

La fabuleuse machine d'Anticythère (1) (nommé ainsi car découverte en 1901 au large de l'île grecque nommée Anticythère) est l'un des objets dont la confection est beaucoup plus évoquée, que pour ses aspects "intrinsèques" comme la dimension astronomique ! En effet, cet instrument a été façonné pour calculer plusieurs informations concernant notamment le soleil, la lune, ainsi que d'autres planètes de notre système solaire, et plus encore... Leurs cycles, leurs éclipses et autres concordances peuvent être placés de manière à connaître les moments de ces évènements, au-delà de leur temps de parcours ou de distances...
Alors pourquoi ne pas dire que cet appareil détermine des conjonctions clés entre différents astres ?
Pourquoi ne pas oser s'aventurer sur les "influences" passées et futures de ces combinaisons essentielles qui reviennent cycliquement ?

Image
Machine d'Anticythère (Source illustration A)


A proximité d'Anticythère, sur l'île de Crête, est découvert en 1908, un disque, dans la ville antique minoenne nommée Phaïstos. Là aussi, nous trouvons des analyses évoquant les signes "poinçonnés" se trouvant sur les deux faces de ce disque, des symboles compartimentés et en corrélation avec les mois solaires et lunaires. (2)
Là non plus, nous ne pouvons pas nous arrêter à considérer un calcul des saisons, "uniquement" pour une agriculture... le besoin et la présence d'une "logique astronomique" est tout aussi incontournable à envisager, tant est proche la ressemblance avec la machine d'Anticythère...

Image
Disque de Phaïstos (Source illustration B)


Le disque de Nebra (nommé ainsi car découvert en 1999 à Nebra-sur-Unstrut en Allemagne) demeure tel un astrolabe, un outil d'apprentissage autant symbolique qu'astronomique. Celui-ci le démontre pour un lieu précis en Allemagne ! (3)

Image
Disque de Nebra (Source illustration C)


Nous pouvons retrouver de multiple points communs entre ces accessoires antiques, confirmant le fait de vouloir inscrire un lieu et un temps bien précis... comme, de surcroît, pour le disque de Ninive (4) (ville antique d'Irak) ayant le même diamètre que le disque de Phaïstos à 2 cm près, qui détaille avec exactitude le positionnement d'astres, gravant définitivement une période céleste bien déterminée...

Image
Disque de Ninive (Source illustration D)


La sculpture d'un calendrier Aztèque, la "pierre de Soleil", a en plus la particularité de symboliser un "esprit" par son visage expressif, formulant l'idée que tous ces évènements périodiques génèrent une attitude, un comportement cosmologique, dont on ne peut échapper... à moins d'invoquer à la rescousse l'esprit frappeur se trouvant derrière cette mécanique infiniment cosmique, qui viendrait d'un temps d'avant l'ère aztèque et olmèque, antérieur encore à l'ère Maya !

Image
Pierre du Soleil (Source illustration E)


Faut-il encore énoncer d'autres outils comme le disque de Chevroches (Nièvres, France) ou le zodiaque de Denderah (ville antique de l'Egypte pharaonique) pour se convaincre de l'importance accordée "à la folie" ainsi aux étoiles ?

Image
Disque de Chevroches (Source illustration F)

Image
Zodiaque de Denderah (Source illustration G)


Au-delà de l'aspect "portatif" de ces "appareillages", nous pouvons voir que toutes ces configurations sidérales s'inscrivent également sur des constructions plus vastes et plus élaborés...

Prenons le "calendrier d'Adam" qui est un cromlech, situé en Afrique du Sud. Les pierres posées ne forment pas un cercle parfait, mais elles sont placées ainsi volontairement pour indiquer des phénomènes astronomiques qui encore aujourd'hui, donnent une place "d'importance" aux étoiles, aux constellations, aux astres...

Image
Calendrier d'Adam (Source illustration H)


A titre d'exemple, ce cercle de pierre est placée à 31° de longitude, aux mêmes coordonnées que la position de la grande pyramide à Gizeh (5) en Egypte, autre grand monument liant la terre aux étoiles de façon cosmique !

Et en terme d'architecture, les monuments, les temples et autres lieux sacrés sont construits de façon à s'aligner sur les équinoxes et les solstices, entre autres dispositions, édifiés avec rigueur sur des étoiles et planètes formant ou non quelques constellations...
A Machu Picchu au Pérou par exemple, la pierre Inti Watana permet de déterminer les équinoxes. Ainsi le 21 mars et le 21 septembre de chaque année, aucune ombre n'apparait sur cet "observatoire" !

Image
Inti Watana (Source illustration I)


En d'autres termes, du simple menhir en Bretagne (France) aux temples d'Angkor (Cambodge), des pyramides de Chine à l'Ile de Pâques, aucuns sites antiques n'a été élaborés sans être cadré sur un alignement stellaire précis !

Et nous pourrions aller encore plus loin, en évoquant quelques traditions qui conservent en eux des connaissances sur les luminaires de l'espace infini, tel le peuple Dogon situé au Mali en Afrique de l'Ouest, concernant notamment les étoiles Sirius A, Sirius B et Sirius C... (6)

Image
Dogons (Source illustration J)


Que constater de tout cela, si ce n'est que se révèle à travers toute notre planète, un anachronisme : la connaissance d'informations astronomiques à des époques d'un lointain passé !
Les exemples sont légions, confirmant ces faits "erronés pour notre histoire" provenant du fond d'âges inconnus, comme pour la machine d'Anticythère à moins 87 ans avant Jésus-Christ, ou du calendrier d'Adam estimé entre moins 75 000 à 200 000 ans avant Jésus-Christ !

Nous pouvons poursuivre notre réflexion cependant, et déduire qu'il y a un besoin prodigieusement fondamental par cette "présence astral" mondial, d'une nécessité si vitale que cela est sidérant...
Il faut pour comprendre cette insistance, signaler quelques hypothèses plus ou moins connues, concernant ce besoin savant...

Mr DA SILVA*


Nota :
(1) La fabuleuse machine d'Anticythère
(2) http://racines.traditions.free.fr/dis4ciel/dis4ciel.pdf
(3) Le disque de Nebra
(4) Découverte extraordinaire :une carte du ciel vieille de 5,000 ans
(5) Fabuleuse découverte qui confirme les écrits de Z.Sitchin…
(6) Les Dogons

Sources illustrations :
A Grèce. Découverte d'un squelette dans une célèbre épave antique
B Disque de Phaistos
C Le disque de Nebra ou le ciel forgé
D Découverte extraordinaire : une carte du ciel vieille de 5000 ans
E Pierre du Soleil
F Astrologie et antiquité : le disque de Chevroches au Musée archéologique de Dijon
G Le Zodiaque de Dendérah
H Fabuleuse découverte qui confirme les écrits de Z.Sitchin…
I The Ruins of Machu Pichu
J Les Dogons et le Mystère de Sirius

* Chroniqueur et essayiste
Entre l'hêtre et le bouleau, En vert paraître et se chanter beau, S'envole le faux et s'éveille l'être.
Ce forum est désormais en Archive !

User avatar
'ABD
Administrateur
Posts: 1506
Joined: 15 February 2014, 23:55

Re: La Présence des Astres

Post by 'ABD » 27 April 2017, 00:49

La Présence des Astres (Partie 2/2)
par Mr DA SILVA*
L'astrologie est le premier cas de figure explicatif de cette insistante présence du savoir astronomique sur les sites antiques, qui apparaît logique pour son utilité suggestive, laissant l'idée d'influences possibles sur l'individu. Le fait de connaître la position des étoiles permettrait de connaître les différentes influences, ainsi de pouvoir agir en connaissance de cause, ou d'effet !
Image
Univers astrologique (Source illustration K)


Le bien-être de toute vie sur Terre, consiste à trouver une place selon les contextes paisibles ou hostiles de son milieu. Tel animal s'adaptera selon son besoin, suivant son environnement. L'être humain aussi, créé en partie d'argiles et de minéraux, doit prendre racine de façon intelligente. Il doit étudier le système écologique et harmonique, sans la détruire, dont il dépend et fait partie ! Il ne peut pas échapper à devoir trouver son juste équilibre, et composer avec les différents minerais qui charpentent son contexte naturel. Et donc devoir également analyser leurs origines, de provenance et d'influences cosmogoniques, pour les modéliser sur son lieu de vie... Des bienfaits que ne manquent pas d'apporter les édifices antiques par le caractère rocheux de leur architecture !

Image
Améthyste (Source illustration L)



L'exploitation d'énergie par le soleil ou autres comètes et satellites sont encore des points importants à connaître. L'étude doit être orientée en considérant la liaison "ciel et terre", comme un ensemble ! Les ondes telluriques et cosmiques provenant des cieux et des profondeurs magnétiques terrestres sont en harmonie, et les considérer permet de les mettre à profit de façon optimale, soit en se protégeant des positions néfastes, soit en les utilisant par leur caractéristique physico-chimique ! Ce cosmo-tellurisme opère de façon naturelle et permet généralement à l'épanouissement de la vie...

Image
Schéma cosmo-tellurique (Source illustration M)


L'agriculture est aussi un point important pour comprendre la présence accrue des étoiles dans la culture antique, car elle peut se développer grâce au soleil, la lune et autres luminaires... mais pas seulement. Bien que l'agriculture a toujours eu un besoin vital de connaître les saisons, elle doit s'accréditer également des axes astronomiques et de leurs vibrations positives. En réalité, si l'électro-culture est un système agricole très intéressant à approfondir, qu'en est-il d'un possible jardinage dont l'aménagement s'appuierait sur des oscillations venant de l'espace...

Image
Pyramide d'électro-culture (Source illustration N)


Le contact extraterrestre est une autre idée importante expliquant l'établissement de données astronomiques précises. Il apparait évident de prime abord, qu'une simple communication interplanétaire nécessite de connaître avec minutie ou sont exactement les astres, ceci selon l'emplacement de nos voisins de même galaxie !

Image
Notre galaxie (Source illustration O)


Somme toutes, l'accent mis de façon importante sur la connaissance de l'univers, nous démontre que nous devons considérer et analyser ce "temps précis". C'est réglé et souhaité avec une exactitude parfaite, et cela se trouve sur autant de monuments et accessoires comme un langage, tel un message !
En parcourant cet itinéraire d'étoiles comme des points à relier, un dessin autre que mathématique se révèle comme un chemin, si ce n'est un parchemin...

Tout comme un itinéraire initiatique menant à une illumination, une destinée se laisse discerner semblable à un dialecte hermétique...
Tout comme pour saisir la dualité du yin et du yang, il faut alors s'affranchir du Tao en l'embrassant entièrement en son unité...
Tout comme aller hors du temps, il faut lire l'univers en soi pour s'y harmoniser à sa racine, et en faire son corps, comme autant y faire corps...

Car qui ne sait pas que les treize constellations dépeintes par l'être humain avec des images et métaphores, sont l'expression d'un animal ou d'un héros, à l'exemple d'Ophiuchus (7) ?

Image
Ophiuchus ou Serpentaire (Source illustration P)


Ne faut-il pas y voir par cette transposition d'idées ou de personnages sur une pléïade d'étoiles, la preuve d'une signification que l'on se fait, provenant de la forme exprimée par ces mêmes étoiles ?

Image
Constellation d'Ophiuchus ou Serpentaire (Source illustration Q)


N'y voyons-nous pas la transposition d'un symbole tel que le reproduit "Long Man" (8), celle de la maîtrise de l'être humain sur la bête, de l'esprit sur la matière ?

Nous ressentons alors intuitivement une luminosité venant de ces constellations, qui communique par éclats...
Une lumière qui nous rappelle, et nous appelle à une mesure temporelle précise, à s'y hisser et y accéder concrètement par la science mais aussi par l'esprit, pour mieux la transcender !
Notre destin, imposé par le cosmos, s'émancipe donc par un éveil de soi à l'univers, vers des mondes et vers des dimensions concrètes, dont nous effleurons à peine la félicité, par des possibles inimaginables...

Le temps des rêves n'est finalement plus le mythe aborigène si improbable, mais une révélation partielle de l'âme de notre proche univers, voir de notre âme...
S'affranchir de nos méconnaissances est comme s'ouvrir à l'entendement d'une juste réalité d'abord terrestre... Celle qui ne s'acquiert consciemment qu'en retrouvant ce fameux souffle, potentiel interne d'origine divine.
Cette étincelle "vivante" et "puissante" qui considère avec mesure et respect, notre véritable univers aux mille facettes matérielles et spirituelles... La remarquer, c'est comme habiter un moment d'absolu, ainsi se manifeste en nous le contact du micro et du macrocosme...

Mr DA SILVA*


Nota :
(7) Ophiuchus ou Serpentaire
(8) Long Man ou Le géant de Wilmington

Sources illustrations :
K Astrologie
L Améthyste - Taillé en obélisque
M Rapport cosmo-tellurique
N Permaculteurs
O Un Atlas de l'Univers
P Yantra
Q Le petit monde de Momo - La légende des douze constellations du zodiaque

* Chroniqueur et essayiste
Entre l'hêtre et le bouleau, En vert paraître et se chanter beau, S'envole le faux et s'éveille l'être.
Ce forum est désormais en Archive !

Post Reply