Etudes et réflexions d'Amarillo Salvaje

Par l’équipe et les intervenants du Forum
User avatar
'ABD
Administrateur
Posts: 1497
Joined: 15 February 2014, 23:55

Re: Etudes et réflexions d'Amarillo Salvaje

Post by 'ABD » 09 October 2016, 17:31

Dans la discussion '[i]Mise en équation de l'équateur penché et vérifications des coordonnées des sites[/i]', [url=http://www.larevelationdespyramides-leforum.com/viewtopic.php?p=21728#p21728][i]Amarillo Salvaje[/i] du 06 Janvier 2016[/url] wrote:

Mise en équation de l'équateur penché et vérifications des coordonnées des sites

Didacticiel :

Outils necéssaires :
. Google earth
. Microsoft EXCEL
. Eventuellement on peut utiliser un site en ligne pour tracer les courbes (genre "MAFA traceur de courbes")


1) Mise en équation :

1.1 L'équateur penché représente une sinusoïde sur une carte en 2 dimensions :

Image


1.2 J'adapte l'équation sur un repère à l'échelle du globe terrestre


rappel :
. La longitude va de -180° à 180° (axe horizontal)
. La latitude va de -90° à 90° (axe vertical)

Image


. L'axe des X (l'abscisse) représente l'équateur terrestre, et celui des Y (l'ordonnée) représente le méridien de Greenwich
. La courbe en bleu représente un équateur penché à 90° selon un plan 2D, mais aussi le méridien passant par 90° sur le globe en 3D.

1.3 J'adapte l'équation pour obtenir un équateur penché à 30°

Image


. La courbe en bleu représente un équateur penché à 30° selon un plan 2D, passant par le point de croisement entre l'équateur terrestre et le méridien de Greenwich

Pour obtenir un équateur penché à 30° passant par tout les sites énoncés dans "La révélation des pyramides", il faut encore falloir ajouter un paramètre : le déphasage.

1.4 J'adapte l'équation pour obtenir un équateur penché à 30° déphasé de X' degrés

avec X' pouvant aller de -180° à +180°

Image



2) Adaptation au mieux de l'équation selon la géolocalisation des sites :


2.1 : Le plus simple va être de faire une simulation sur le logiciel EXCEL. Je tente de faire au plus simple possible

. Ouvrons une page EXCEL

Etape 1 : Transformons les coordonnées géographiques (degré-minute-seconde-centième de seconde + orientation) en coordonnées mathématiques

. Dans la cellule A1, tapons "Localisation", puis dans chaque cellules inférieure, la localisation des sites
(Je les ai cités selon l'ordre annoncé dans le film LRDP )
. Remplissons les autres colonnes (en adaptant les largeurs des colonnes) afin de renseigner les coordonnées géographiques

Rappel : les coordonnées d'un point sur le globe selon la latitude et la longitude s'exprime ainsi :

Par exemple pour la coordonnée de la tête du sphinx, pour le site de Gizeh en Egypte on a selon google earth :

Image


Latitude : 29° 58' 30,71"" N
Longitude : 31° 08' 16,09'' E

Ce qui nous donne :

Image


. Procédons ensuite à une petite retouche esthétique (insertion de lignes, encadrements, couleurs, taille de caractères...)
. Puis finissons de remplir les coordonnées des autres sites énoncés :
(le seul site non renseigné est le pays des Dogons au Mali qui est incertain car ils n'ont pas laissés de construction)
Image


2.2 Utilisons les 4 colonnes suivantes pour convertir les coordonnées géographiques en degrés décimaux

D'abord la transformation des minutes en degrés décimaux, vaut :
"degrés" + ("minutes" x 100 / 60) / 100 + ("secondes" x 100 / 60) / 10 000 + "centièmes de seconde" / 1 000 000
. Je transforme d'abord la latitude, puis la longitude (ici dans les colonnes L puis M)
(On tape la formule comme montrée dans l'image ci-dessous, puis on tire la cellule vers le bas, jusqu'au dernier site)

Image


. On calcul ensuite les coordonnées en degrés décimaux en tenant compte de l'orientation :
(nota : l'Ouest et le Sud sont négatifs, l'Est et le Nord sont positifs)
Transformons d'abord la latitude, puis la longitude (ici dans les colonnes N et P)

. En face de chaque site, tapons dans une nouvelle colonne la formule suivante : (colonne des latitudes) (ici colonne N)
=SI(F9="N";L9;SI(F9="S";L9*(-1);" - "))
Que le programme comprend comme : "Si dans la cellule F22 il y a écrit "N" alors on a comme résultat la valeur de la cellule L9, si dans la cellule F9 il y a écrit "S"alors on a comme résultat la valeur de la cellule L9 multipliée par -1, et si il n'y a écrit ni N ni S, alors aucun résultat ne sera donné"

. De même pour la colonne suivante, on a la formule : (colonne des latitudes) (ici colonne O)
=SI(K9="E";M9;SI(K9="O";M9*(-1);" - "))
Image


. On tire ensuite les cellules vers le bas ou on fait un copier-coller pour atteindre chaque sites


2.3 Calcul de la différence de latitude entre un site et l'équateur penché :

On peut traduire cela comme ça : à longitude égale, quelle distance en latitude sépare le site de l'équateur

C'est là qu'on fait le lien entre la sinusoïde de l'équateur penché et le positionnement du site

. Utilisons une case vide pour renseigner la valeur du déphasage (ici la cellule Q1) et une autre pour renseigné la valeur de l'angle que l'on attribuera à l'équateur. On pourra ainsi faire varier ces 2 paramètres

. Puis en face des sites dans la colonne "P", tapons la formule (un peu barbare avec les conversions sur Excel…)
=DEGRES(RADIANS($Q$2)*(SIN((RADIANS(O9-$Q$1))))-RADIANS(N9))
Cette formule permet de calculer l'angle verticale en degré entre le site et l'équateur penché

. Puis en face des sites dans la colonne "Q", tapons la formule de conversion des degrés en Kilomètres :
Sachant que 90° degré terrestre correspondent à 10 000 Kilomètres :
=P9*10000/90

. On peut aussi masquer les colonnes L et M pour plus de lisibilité.

Image


. On tire ensuite les cellules de calcul vers le bas pour atteindre tout les sites.

Sur l'exemple ci-dessus, on remarque qu'avec un déphasage de -60° (ou 60°00'00" Ouest), le chandelier de Paracas au Pérou se trouve à 596 Km de l'équateur penché de 30°


. On change donc le déphasage jusqu'à obtenir une valeur plus proche de 0. (par exemple avec -49 de déphasage, le chandelier n'est plus qu'à une distance verticale de 3,1 km de l'équateur penché de 30°)

. On peut aussi masquer les colonnes N et O pour plus de lisibilité.

Image


Je remarque qu'avec un déphasage de -47 les sites tous un peu plus proches en moyenne, de le l'équateur penché à 30°


2.4 On va maintenant se créer un tableau de bord pour affiner les résultats :

Image


- isolons automatiquement la différence de latitude du site se situant le plus loin au-dessous de l'équateur penché (ici cellule S3)
=MIN(Q8:Q34)

- isolons automatiquement la différence de latitude du site se situant le plus loin au-dessus de l'équateur penché : (ici cellule S4)
=MIN(Q8:Q34)

- calculons l'amplitude verticale maximum de l'équateur penché (ici cellule S5)
=S4-S3

- calculons la moyenne des amplitudes
=SOMME(Q8:Q34)/NB(Q8:Q34)

2.5 Optimisation des résultat :

. La donnée la plus importante est l'amplitude maximale de l'équateur penché.
Avec les coordonnées que j'ai a rentrée, je constate une amplitude en latitude qui est de 226,1 Km au minimum, avec un déphasage de -47,385

Image


A partir de là on peut aussi remarquer qu'avec un équateur penché à 30,28°, et avec un déphasage de -47,57° (47,57 degré Ouest), alors on obtient l'amplitude en latitude minimale, qui est de 210,66 Km.

. On peut aussi rajouter ou supprimer des lignes pour ajouter ou supprimer des sites.
Le plus simple est de sélectionner la ligne entière (en cliquant sur le numéro de ligne tout à gauche), de faire copier (Ctrl + V), puis de l'insérer au dessus de la ligne voulue (comprise dans notre cas entre la ligne 9 et la ligne 33)
Si on la collent sous la ligne 34, alors les valeurs ne seront pas prise en compte pour le calcul de l'amplitude de latitude

(dans l'exemple ci-dessous, je rajoute des nouveaux sites sous la ligne 34 pour ne pas qu'ils viennent perturber les valeurs trouvées ci-dessus dans ce que j'appelle "le tableau de bord")

Image



3) Calcul de l'amplitude minimum de l'équateur penché (et non de l'amplitude minimum verticale de l'équateur penché)


3.1 Observation

Image


La distance calculée jusque là est la "distance verticale".
Il nous faut maintenant calculer la "distance minimum"

3.2 Méthode

A partir de là je ne suis plus sûr à 100%.

Je demande aussi votre aide pour calculer la formule de la tangente à une sinusoïde à une abscisse donnée
Dès que j'ai cette info je continuerais le didacticiel

Image


La courbure ci-dessus (en bleu) est un peu abusée pour faciliter la compréhension

. Calculer la tangente à la sinusoïde passant par (X1;Y1)
. Calculer la tangente à la sinusoïde passant par (X2;Y2)
. Calculer les coordonnée du point d'intersection des 2 tangentes (X3;Y3)

Image


. Calculer l'équation de la droite passant par les 2 points (X;Y) et (X3;Y3) ---> en orange ci-dessus
. Calculer le point d'intersection entre cette dernière droite et la sinusoïde. On appelle se point : (X4;Y4)
. Calculer la distance du segment allant du point (X;Y) au point (X4;Y4)

Image


A partir de là on pourrait calculer l'amplitude minimal exact de l'équateur penché (qui sera inférieur à la valeur trouvée pour le calcul de l'amplitude verticale) et ainsi être fixé en ayant vérifié soi-même

Si vous avez des questions … ou si quelqu'un a une méthode plus simple pour la partie 3)
Entre l'hêtre et le bouleau, En vert paraître et se chanter beau, S'envole le faux et s'éveille l'être.
Ce forum est désormais en Archive !
--->> ARCHIVES <<---

User avatar
'ABD
Administrateur
Posts: 1497
Joined: 15 February 2014, 23:55

Re: Etudes et réflexions d'Amarillo Salvaje

Post by 'ABD » 09 October 2016, 17:38

[b]Dans la discussion 'Réforme ?', [url=http://www.larevelationdespyramides-leforum.com/viewtopic.php?p=22026#p22026][i]Amarillo Salvaje[/i] du 01 Février 2016[/url][/b] wrote:
Salut,
Lafla wrote:J'ai relevé un point intéressant : le volume d'une sphère de diamètre 1 m qui vaut π/6 soit environ 0,5236 m^3


En effet. Une sphère de volume PI/6 est inscrite dans un cube de volume 1.

... Et ça fonctionne aussi avec les surfaces :

cube de côté 1 ---> Aire = 6
sphère de diamètre 1 ---> Aire = PI,

du coup avec un cube de côté 1/(racine de 6) ---> Aire = 1
sphère de diamètre 1/(racine de 6) ---> Aire = PI/6.

(nota : 1/(racine de 6) = (racine de 6)/6).

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

J'en profite pour poster ici une relation méconnue de PHI
:
Soit un carré, on part du centre jusqu'au au point le plus proche, puis de ce dernier point, on va jusqu'au point le plus éloigné. la distance parcourue vaut le côté du carré multiplié par le nombre d'or (dualité : plus proche / plus éloigné, on part du centre / on arrive dans un coin)

Image


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Pour ce qui est de la "fameuse réforme", je me demande quels seront les chapitres de mathématiques impactés !!!
Peut-être au niveau de l'écriture des décimales ....
La grande pyramide offre le rapport 22/7 qui nous oriente vers PI et racine(PHI). Peut être que le vrai message ce situe dans cette fraction dont l'étude des décimales est mathématiquement surprenante :
22/7 = 3 + 1/7 et 1/7 = 0,142857142857142857... avec dans les décimales la séquence 142857 qui se répète à l'infini.

Image


tapez "142857" sur Wikipédia par exemple, pour voir d'autres propriétés remarquables.

On remarque surtout que 0,142857 x 7 = 0,999999 c'est à dire qu'il manque un "+1" au dernier termes pour être égal en totalité à 1 (infini = un fini = si on ajoute 1 à la fin ...?)
. dans 142857, il n'y a pas les chiffres 0, 3, 6 et 9 (les seuls qui, sous forme de fraction, donne des décimales infinies et ferait beuger cette logique)
. 1+4+2+8+5+7 = 27 et 2+7 = 9 (je ne sais pas comment l'expliquer, mais ça joue grandement au fonctionnement de cette séquence "rotative")

Sinon la fraction suivante permettant le même schéma (en moins simple) est la fraction 1/13 : (attention il y a 2 séquences croisées)
1/13 = 0,076923076923076923.... séquence : "076923" et la on remarque les chiffres 0, 3, 6 et 9 !! et ..0+7+6+9+2+3 = 27 = 9
-------> fonctionne avec 1/13, 3/13, 4/13, 9/13, 10/13 et 12/13. Pour toutes les autres fraction de 13, la séquence est "153846" avec 1+5+3+8+4+6 = 27 = 9!

1/17 = 0,05882352941176470588235294117647... séquence : "0588235294117647" avec une seul fois les chiffres 0,3,6,9 et deux fois les autres ! de même 0+5+8+8+2+3+5+2+9+4+1+1+7+6+4+7 = 72 et 7+2 = 9!

de même avec 1/19 : séquence : "052631578947368421" avec 0+5+2+6+3+1+5+7+8+9+4+7+3+6+8+4+2+1 = 81 et 8+1 = 9!!!

.....
Une structure apparaît, mais la logique fondatrice est encore impalpable. Il faudrait aussi qu'il y ai un lien avec les racines carrés (et si possible aussi avec PI !)
Si ça intéresse quelqu'un je pourrais expliquer comment on arrive à trouver 142857 avec la table de 7.
Je ne continue pas plus loin pour ne pas pourrir le topic.

A+


Entre l'hêtre et le bouleau, En vert paraître et se chanter beau, S'envole le faux et s'éveille l'être.
Ce forum est désormais en Archive !
--->> ARCHIVES <<---

User avatar
'ABD
Administrateur
Posts: 1497
Joined: 15 February 2014, 23:55

Re: Etudes et réflexions d'Amarillo Salvaje

Post by 'ABD » 09 October 2016, 17:43

[b]Dans la discussion '[i]l'alphabet latin (ou romain), PI et PHI[/i]', [url=http://www.larevelationdespyramides-leforum.com/viewtopic.php?p=22540#p22540][i]Amarillo Salvaje[/i] du 04 Mars 2016[/url][/b] wrote:
Salut,

Je ne savais pas trop dans quelle rubrique poster ce sujet. Je le met ici comme il s'agit d'une forme de "kabbale"....

Je précise que je suis ni "croyant", ni "hérétique", et je respecte toutes croyances si elles ne sont pas extrémistes (car il faut de tout pour faire un monde).

Mon étude se résume ainsi :

- l'alphabet latin (ou romain) use de 23 lettres dans sa version classique :
méthode 1) il s'agit de représenter chacune des 23 lettres, uniquement avec des traits (et le moins de traits possible par lettre), et de compter le nombre de traits par lettre.
méthode 2) il s'agit aussi de compter la position de chaque lettre dans l'alphabet (A=1, B=2, ... Z=23)


Spécificités de l'alphabet romain : i=j, v=u, pas de "w"

Image


en noir : je compte le nombre de traits par lettres
en vert : je numérote la position des lettres dans l'alphabet
Image


Si dessous, j'expose un lien qui "démontre" bien que dans cet ancien alphabet, le i = j, et le v = u :

Image


J'utilise la méthode 1 (compter les traits) pour le "mot" : DIEU
--> D = 3 / I = ,1 (la virgule est la marque du point sur le "i") / E = 4 / U=V = 2 ---> DIEU = 3,142 !!!

Image


Je poursuis avec la méthode 2 (place des lettres dans l'alphabet)

Image


Et une dernière pour finir :

Image


C'est bizarre, mais il y a quand même une certaine cohérence, qui relève des principes hermétiques. Hasard ou message ?


[b]Dans la discussion '[i]l'alphabet latin (ou romain), PI et PHI[/i]', [url=http://www.larevelationdespyramides-leforum.com/viewtopic.php?p=22551#p22551][i]Amarillo Salvaje[/i] du 07 Mars 2016[/url][/b] wrote:
Salut.

J'ai posté un peu vite sans relire mes notes. (ça ne change rien à ce qui a été exposé précédemment)

J'apporte 2 rectifications :
- le "P" peut se dessiner en 3 traits pour faire au plus simple (et non 4)
- le "R" peut se dessiner en 4 traits pour faire au plus simple (et non 5)
Image


Et à partir de là je remarque : Pi = 3,1 = π avec 2 chiffres significatifs (P = 3 et i = ,1)

Image


En comptant les traits constituants chaque lettre :

. probabilité que PI --> 3,1 = environ 1 chance sur 53 (P = 10 chances sur 23, i = 1 chance sur 23 --> (10/23) x (1/23) = 10 chances sur 529 ou 1,89% de chance avec un mot à 2 lettres)

. probabilité que DIEV --> 3,142 = environ 1 chance sur 1399 (D = 10 chances sur 23, i = 1 chance sur 23, E = 4 chances sur 23 et V = 4 chances sur 23 --> (10/23) x (1/23) x (4/23) x (5/23) = 1 chance sur 1399,205 ou 0,0715% de chance avec un mot à 4 lettres)

En comptant la position de la lettre dans l'alphabet romain (ou latin) :
. porbabilité que COQ = 3,1415 = (C = 3, O = 14, Q = 16 --> (1/23) x (1/23) x (1/23) = 0,00822% soit 1 chance sur 12167)


Entre l'hêtre et le bouleau, En vert paraître et se chanter beau, S'envole le faux et s'éveille l'être.
Ce forum est désormais en Archive !
--->> ARCHIVES <<---

User avatar
'ABD
Administrateur
Posts: 1497
Joined: 15 February 2014, 23:55

Re: Etudes et réflexions d'Amarillo Salvaje

Post by 'ABD » 09 October 2016, 17:50

[b]Dans la discussion '[i]chambre haute, pyramide médiane et grande pyramide[/i]', [url=http://www.larevelationdespyramides-leforum.com/viewtopic.php?p=22543#p22543][i]Amarillo Salvaje[/i] du 05 Mars 2016[/url][/b] wrote:
Salut,

Je partage mon étude concernant les relations entre la chambre haute de la grande pyramide, le profil de la pyramide médiane et le profil de la grande pyramide (étude mathématique sans approximation : tout les calculs sont des "égalités" au sens mathématique du terme)

Cette première relation est spécialement remarquable :
(reste à trouver le 8 et le 9 !!!)

Image


(le 10 et le 11 se retrouve dans la chambre médiane)

Celle là on l'a déjà vue :

Image


Celle là je l'avais déjà exposée dans un autre sujet :

Image


Celle là je la kiffe, je l'avais déjà aussi exposé dans un autre sujet :
Image

Image


Celle là elle est pas top, mais bon :
Image

Image

Image

Image

Image

Image


Cette relation est remarquable :

Image

Image

Image


Celle-ci aussi est remarquable, je vous laisse déchiffrer :

Image


(bon, elle est un peu moins en rapport avec le sujet ...)

Image

Image


Celle là aussi elle est remarquable :
Image


J'exposerais le reste par la suite ....

Entre l'hêtre et le bouleau, En vert paraître et se chanter beau, S'envole le faux et s'éveille l'être.
Ce forum est désormais en Archive !
--->> ARCHIVES <<---

User avatar
'ABD
Administrateur
Posts: 1497
Joined: 15 February 2014, 23:55

Re: Etudes et réflexions d'Amarillo Salvaje

Post by 'ABD » 09 October 2016, 17:59

[b]Dans la discussion '[i]Les pierres d'encastrement[/i]', [url=http://www.larevelationdespyramides-leforum.com/viewtopic.php?p=22681#p22681][i]Amarillo Salvaje[/i] du 21 Mars 2016[/url][/b] wrote:
Salut.

Selon Jacques Grimault, les 4 blocs d'angles de la base sont clippés dans le radier.
En fouillant sur internet, on peut trouver ce croquis :

Image


Pour ce qui est des blocs d'angles supérieurs, je serais aussi intéressé pour plus d'info.

La pyramide médiane de Gizeh (pyramide de la reine) et la pyramide rhomboïdale de Dachour nous laisse entrevoir partiellement comment les blocs de parements sont positionnés

pyramide rhomboïdale de Dachour :

Image



Il est intéressant aussi d'observer le parement en granite de Mikérinos :

Image


On a l'impression que les blocs ont étés aplanis et lissés une foi qu'ils ont étés posés ... et que le travail n'a pas été fini ...

Les blocs de parements en calcaire proviendraient de la Carrière de Tourah sur l'autre berge du Nil (calcaire beaucoup plus blanc que le calcaire du site de Gizeh) et le poids moyen d'un bloc de parement serait de 10 tonnes (soit un volume moyen d'environ 4 m3).

Si quelqu'un a d'autres infos ....

Entre l'hêtre et le bouleau, En vert paraître et se chanter beau, S'envole le faux et s'éveille l'être.
Ce forum est désormais en Archive !
--->> ARCHIVES <<---

User avatar
'ABD
Administrateur
Posts: 1497
Joined: 15 February 2014, 23:55

Re: Etudes et réflexions d'Amarillo Salvaje

Post by 'ABD » 09 October 2016, 18:07

[b]Dans la discussion '[i]Relation Meso-Amérique - Orient[/i]', [url=http://www.larevelationdespyramides-leforum.com/viewtopic.php?p=23274#p23274][i]Amarillo Salvaje[/i] du 16 Juin 2016[/url][/b] wrote:
Constat :

La Mecque (ou plus précisément la Kaaba à La Mecque) en Arabie Saoudite, est positionnée en latitude de la manière suivante :
. distance (pôle Nord - La Mecque) multiplié par le nombre d'or = distance (La Mecque - pôle Sud)
. distance (La Mecque - pôle Sud) multiplié par le nombre d'or = distance (pôle Nord - pôle Sud)

Cette relation est connue, et elle est relativement précise (à 0,41%).

Cela fonctionne avec tout les sites positionnés à la même latitude de La Mecque.
J'ai donc recherché les sites mondiaux situés sur cette même latitude (sur Google Earth) :
Le sites le plus proche de cette latitude est celui de "El Meco" au Mexique. (Parmi la centaine de site au Mexique)

Image


La Mecque en Arabie, El Meco au Mexique (mecque-sique) avec la même latitude exprimant le nombre d'or, et étymologiquement très proche ??? Vraiment étrange.

D'autant plus, El Meco se trouve à quelques centaines de kilomètre d'un autre site mexicain : Kabah, en lien étymologique avec la Kaaba à La Mecque.

La distance El Meco - Kabah au Mexique est de 314 km !!! (314,66) soit 100 x Pi à 0,159% près.
Chichen Itza au Mexique est dans l'alignement (El Meco - Kabah) et se trouve entre ces 2 sites.

Distance "Chichen Itza - El Meco" divisé par distance "Chichen Itza - Kabah" = 192,60 / 122,34 = 1,5743... soit Pi/2 à 0,223% près.

Et pour finir : Distance Chichen Itza - La Mecque = 12 730,00 km exactement = Diamètre de la terre (et aussi 10 000 x racine de phi à 0,0771%, ou "longueur du méridien divisé par Pi à 0,0188%, ou 10 000 x 14/11 à 0,0214%)

Image

Image


Vérification :
. latitude de la Kaaba à La Mecque : 21°25' 21'' Nord soit 2 380,01 km de l'équateur ((21 + 0,25x100/60 + 0,0021x100/60) x 10 000 / 90)
. distance (pôle Nord - La Mecque) : 7 619,99 km. (10 000 - 2 380,01)
. distance (La Mecque - pôle Sud) : 12 380,01 km. (10 000 + 2 380,01)
. latitude de "El Meco" au Mexique : 21°12' 40'' Nord soit 2 356,30 km de l'équateur ((21 + 0,25x100/60 + 0,0021x100/60) x 10 000 / 90)
. différence de latitude La Mecque - El Meco : 23,7 km (sur 20 000 km soit 0,118% d'écart)
--> avec 12 380,01 / 7 619,99 = 1,62467..... soit le nombre d'or avec une précision de 0,410%. Bon, on tombe pas sur 1,618 mais la précision reste correcte à l'échelle d'un positionnement mondial.


Pour info, La Mecque est à 800 miles des pyramides de Gizeh (pointe de la grande pyramide de Gizeh jusqu'au milieu du "cube" appelé Kaaba à La Mecque = 799,87 miles) et la direction du tracé épouse parfaitement les arêtes S-E / N-O des 3 pyramides.

Informations sur les sites Mexicains présentés :
Image
Image
Image


[b]Dans la discussion '[i]Relation Meso-Amérique - Orient[/i]', [url=http://www.larevelationdespyramides-leforum.com/viewtopic.php?p=23346#p23346][i]Amarillo Salvaje[/i] du 22 Juin 2016[/url][/b] wrote:
Proche de Chichen Itza mais un peu plus éloigné de l'alignement Kabah - El Meco (pas de beaucoup), se trouve le site d'Ek Balam, nom à consonance orientale ... (Ek Balam = Jaguar noir en Maya)
Image


Ce site se "situe" :
- à 88,8 miles de El Meco.
- à 31,42 miles de Chichen Itza = Pi x 10 en miles. (pas mal !)
- à 700 miles de Théotihuacan (699,70) (pas mal !)

- à 1 000 km de Monte Alban (1 003,43)
- à 600 km de Tonina (601,11) (et à 500 km de Ixcun)
- à 1 300 km de Guayabo (1 298,61), avec un angle de 157,94° soit presque Pi/2 (bof bof)
- à 3 200 km de la tombe de Sipan (3 202,08), avec un angle de 162,27° soit presque Phi (bof bof)
- à 3 700 km de Caral (3 702,41), avec un angle de 160,84° soit presque Phi (bof bof)
- à 4 200 km de Cahuachi (4 198,48), 5503,26 km de Pucara de tilcara,

- 11 000 km de Siwa (centre de l'oasis)
- 13 010 km de Persepolis, 13 005 de Naghshe Rostam, 13 006 km de Pasargadae....
- 12 711 km de Boukhara (presque le diamètre terrestre ....)
- 16 000 km d'Angkor Vat (15 992,33 km), 340,01°.

... et J'en passe ...

P.S. : J'ai pris pour point de départ des mesures le sommet de l'Acropolis d'Ek Balam.

Pour conclure, je suis mitigé. Je trouve quand-même étrange qu'un site "non majeur" possède autant de liens avec d'autres sites, surtout à l'échelle mondiale. Il me paraît logique que le hasard y fasse aussi son œuvre, du moins en partie. Certaines occurrences sont certainement dues à la proximité avec Chichen Itza (site majeur).

Entre l'hêtre et le bouleau, En vert paraître et se chanter beau, S'envole le faux et s'éveille l'être.
Ce forum est désormais en Archive !
--->> ARCHIVES <<---

User avatar
'ABD
Administrateur
Posts: 1497
Joined: 15 February 2014, 23:55

Re: Etudes et réflexions d'Amarillo Salvaje

Post by 'ABD » 09 October 2016, 18:21

[b]Dans la discussion '[i]GIZEH : ENCADREMENT DES 3 PYRAMIDES[/i]', [url=http://www.larevelationdespyramides-leforum.com/viewtopic.php?f=16&t=3121&p=24084#p24084][i]Amarillo Salvaje[/i] du 03 Octobre 2016[/url][/b] wrote:
Je vous propose une démonstration mathématique afin d'étayer mon hypothèse sur l'encadrement des 3 pyramides du plateau de Gizeh :

A) Représentation de l'encadrement formé par les 3 pyramides :

Image


B) Longueur de l'encadrement (distance en latitude) :


La longueur de l'encadrement (latitude) = somme des côtés et des hauteurs des 3 pyramides (relation remarquable)
--> = 440 + 280 (grande pyramide) + 411 + 274 (pyramide médiane) + 200 + 125 (petite pyramide)
--> = 1 730 coudées

Cette distance est aussi égale à la constante mathématique : √3 avec 3 chiffres significatifs (…et multipliée par 1000 pour être à l'échelle du site) mesurée en coudée
√3 = 1,732050808….. = 1,73 avec 3 chiffres significatifs arrondis à la valeur la plus proche

On a donc une triple égalité :
longueur de l'encadrement = somme des côtés et des hauteurs des 3 pyramides = 1000 √3 avec 3 chiffres significatifs

Image


C) Largeur de l'encadrement (distance en longitude)


La largeur de l'encadrement (longitude) = distance entre sommets en latitude
--> = 1 730 - (440/2 + 200/2)
--> = 1 410 coudées

Cette distance est aussi égale à la constante mathématique : √2 avec 3 chiffres significatifs (…et multipliée par 1000 pour être à l'échelle du site) mesurée en coudée
√2 = 1,414213562….. = 1,41 avec 3 chiffres significatifs arrondis à la valeur la plus proche

On a donc une triple égalité :
largeur de l'encadrement = distance entre sommets en latitude = 1000 √2 avec 3 chiffres significatifs

Image


D) Relations remarquables :

a) On peut donc déduire que la diagonale de l'encadrement vaut environ 1000 √5 (le calcul ne fonctionne plus avec exactitude si on considère 3 chiffres significatifs)
nota : si l'on considère l'encadrement formé par les radiers des pyramides (demi-côté +1,5 coudées ???), alors on y tend beaucoup plus précisémment 1 733 et 1 413 soit une diagonale de 2 236,036… (1 000 √5 = 2 236,068… soit une précision de 99,99858..%)

b) On remarque que la somme de la longueur (1730) et de la largeur (1410) vaut 3140, soit 1000 π avec 3 chiffres significatifs

√2 + √3 ≈ π (occurrence)
√2 + √3 = π avec 3 chiffres significatifs (concordance) (1730 + 1410 = 3140)

dit autrement : le demi-périmètre vaut 1000 π en coudées, le périmètre vaut 1000 x 2π en coudées

Image


Je tiens à préciser que John Legon avait déjà remarqué que la longueur et la largeur de l'encadrement des 3 pyramides pointaient vers 1000√3 et 1000√2.
Dommage qu'il n'ait pas fait le lien avec la longueur de l'encadrement, qui vaut exactement la somme des hauteurs et des côtés des 3 pyramides.
Il n'a pas non plus fait le lien entre la somme de la longueur et de la largeur, qui pointe vers la constante Pi.

A noter que les mesures de J. Legon sont les seuls que j'ai trouvé sur internet, donc bien-sûr, à recroiser avec d'autres sources, s'il y en a.

On peut aussi opérer à une vérification sur Google-earth, mais il faut être prudent et méthodique :
- il faut déjà enlever l'option "bâtiments 3D" (la petite pyramide n'est pas reproduite aux bonnes dimensions …)
- il faut ensuite encadrer les 3 pyramides avec des carrés dimensionnés selon les côtés de chacun des édifices (+ conversion coudée --> mètre) en s'aidant de la diagonale afin de bien vérifier l'angle droit
- il faut ensuite bien placer les carrés au centre des pyramides correspondantes, sachant qu'une épaisseur de pierre (le parement) est manquante, donc on ajuste au mieux (je "suppose l'imprécision à 1 mètre près … soit 2 coudées près environ)
- on peut ensuite tracer l'encadrement, puis le mesurer.


E) extrapolation : (dualité)

Cela nous rappelle le périmètre du pyramidion valant 2π en mètres, ainsi que le périmètre de la chambre haute valant 10 x 2π en mètres.
. Un cercle de diamètre 1 aura une circonférence valant π
. Un carré de côté 1 aura un périmètre valant 4
Les formes carrées ou rectangulaires semblent être dimensionnées afin d'offrir π dans leur périmètre (symbole du cercle)
Les formes circulaires semblent être dimensionnées afin d'offrir 4 dans leur circonférence (symbole du carré) (la terre mesure 4 x 10 000 000 mètres…)

F) Autres éléments venant appuyer cette logique :

F.1) Plan architectural : façades Est ou Ouest, ou coupes en longitude :
Image


avec :
1 730 / 280 = 6,178571…
10 / φ = 6,180339…
précision à 99,9714…% (imprécision à 0,0286...%)

F.2) Occurrence en proportion :

Image


rac3 / rac2 = 11 / 9 à 99,794%

nota : L'occurrence ci-dessus à déjà été relevée par J.G. dans certaines de ses vidéos

Allons un peu plus loin :
. 1 730 --> rac3 --> 11 et 1 730 / 11 = 157,272727….. = 100 pi/2 à 99,877…%
. 1 410 --> rac2 --> 9 et 1 410 / 9 = 156,666666….. = 100 pi/2 à 99,737…%
facteur d'agrandissement/rétrécissement très proche de 100 π/2

La suite que j'exposerais plus tard concernera le positionnement de la pyramide médiane (pyramide centrale).
Vous pouvez rechercher par vous même les différents écarts.
indice : une fois la pyramide médiane bien placée, on peut trouver :
. Une quadruple occurrence liant les écarts et l'apothème de la grande pyramide
. De multiples rapports donnant phi et ses dérivés, rac2, rac3, pi …
. Une méthode de placement de la pyramide médiane par la géométrie
. Une approche de l'encadrement des 3 pyramides et du positionnement de la pyramide médiane uniquement par la géométrie
. Quelques approximations de constantes données directement en coudées
….. Et pleins d'autres choses


Amarillo Salvaje


[b]Dans la discussion '[i]GIZEH : ENCADREMENT DES 3 PYRAMIDES[/i]', [url=http://www.larevelationdespyramides-leforum.com/viewtopic.php?p=24085#p24085][i]Amarillo Salvaje[/i] du 03 Octobre 2016[/url][/b] wrote:
Petite synthèse à propos du site de Gizeh :

La pyramide médiane, ou pyramide centrale, est aussi la pyramide dont le sommet est le plus haut (sa hauteur est inférieure à la grande pyramide mais comme sa base est plus haute altimétriquement, son apex culmine par rapport à tout les édifices du site)
Les dimensions du profil de la pyramide médiane symbolise la concordance numérique du triangle 3-4-5 : premier triplet pythagoricien (et suite diophantine)

La grande pyramide, ou pyramide septentrionale (la plus au Nord) constitue l'édifice architecturé le plus lourd et le plus volumineux au monde.
Les dimensions du profil de la grande pyramide symbolise l'occurrence numérique 14/11 ≈ √φ ≈ 4/π

La petite pyramide semble être l'étalon à l'échelle des édifices : son demi-côté vaut 100 coudées.
Une autre particularité se cache dans ses proportions, ce sera dévoilé par la suite.

L'encadrement des 3 pyramides symbolise l'occurrence mathématique √2 + √3 ≈ π, qui vaut pour une concordance numérique si on établi la règle architecturale √2 + √3 = π en utilisant 3 chiffres significatifs

Et enfin le système de mesure retenu pour le site de Gizeh entier : la coudée, qui symbolise l'occurrence mathématique φ2/5 ≈ π/6
, qui vaut pour une concordance numérique si on établi la règle "architecturale" : coudée en mètre = φ2/5 = π/6 en utilisant 5 chiffres significatifs

Gizeh : un site prédisposé à faire bugger le hasard, ou y a t-il volonté en terme de conception ?
Je ne me permettrais pas de conclure, je souhaite juste vous apporter quelques éléments pour juger par vous-même.

Entre l'hêtre et le bouleau, En vert paraître et se chanter beau, S'envole le faux et s'éveille l'être.
Ce forum est désormais en Archive !
--->> ARCHIVES <<---

User avatar
'ABD
Administrateur
Posts: 1497
Joined: 15 February 2014, 23:55

Re: Etudes et réflexions d'Amarillo Salvaje

Post by 'ABD » 31 October 2016, 11:49

Dans la discussion 'la coudée : nouvelle trouvaille', [url=http://www.larevelationdespyramides-leforum.com/viewtopic.php?p=24227#p24227][i]Amarillo Salvaje[/i] du 26 coctobre 2016[/url] wrote:
Bonjour,

Je vais vous faire part d'une trouvaille monumentale.

Lorsque l'on se renseigne, la coudée possède 2 particularités connues :
- Il s'agit d'un système de mesure utilisés pour un grand nombre de construction antique, et qui, en comparaison avec le mètre, vaut 0,5236 mètres
- Il s'agit d'un équilibre mathématique (ce n'est pas une égalité mais une approche très précise) : coudée = pi/6 = phi^2 /5, ce qui équivaut aussi à pi - phi^2, à pi - phi - 1, ...

Une troisième particularité non anodine se retrouve à partir des dimensions de notre chère planète terre. Il s'agit de faire une seule mesure sur Google-earth pour vérifier mes dires :

Le diamètre des cercles polaires (cercle arctique ou antarctique) vaut : 1 "coudée en mètre" x 10 000 000 mètre
avec une précision de 99,9914...%

--> Ce qui veut aussi dire que le rayon des cercles polaires vaut 2 618 km soit phi^2 x 10 000 000 mètre.
--> Ce qui veut aussi dire que la distance équateur-pôle (Nord ou Sud) multiplié par "1 coudée en mètre, soit 0,5236" nous donne le diamètre des cercles polaires ...

Certains s'apercevront que le hasard est tenace ...

En effet, lorsqu'on mesure sur Google-earth précisément, on Obtient : 5 235,55 km (je vous recommande vivement de refaire la mesure, il faut juste ouvrir google earth, vérifier que la grille de coordonnées géographiques apparait (affichage --> grille) puis tracer une mesure partant de n'importe quelle point du cercle polaire (Nord ou Sud) jusqu'au point opposé de ce même cercle, c'est à dire avec un angle de 0,00°. Je peux aussi vous préciser qu'il est plus "précis" de partir et d'arriver sur des zones de terre et non de mer, ou l'effet de profondeur rend la mesure très très légèrement moins précise)

Petite illustration :

Image


Même si Google-earth n'incarne pas la précision absolue, cette relation me semble plus que remarquable.
On peut aussi s'interroger sur l'angle "exact" de l'écliptique, donnée à 23,45° sur google earth, ainsi que sur Wikipédia :
---> pages "écliptique : 23,45°", "cercle polaire : 23,45°", pôle Nord 23,45°" ... n'oubliez pas de convertir "dergé-minute-seconde" en "degré"

(méthode mémo-technique : 23,45° est une suite diophantienne : 2, 3, 4, 5)
Il faut aussi prendre en compte que cette angle d'écliptique varie très légèrement selon un cycle ...

RESUME :
1) La terre tournant sur elle-même génère l'équateur et les pôles. Le quart de son méridien (grand cercle passant par les pôles) nous donne le mètre (x 10 000 000) et c'est ainsi que notre système métrique à été définit officiellement.
2) La terre tournant autour du soleil génère les cercles polaires et les tropiques (Cancer et Capricorne, ce qui génère les saisons). Le diamètre du cercle polaire nous donne la coudée (x 10 000 000) et c'est ainsi que la valeur de la coudée prend un sens supplémentaire, inconnu de tout nos contemporains (ou gardé secret ?)

Il faut aussi préciser que cela fonctionne uniquement parce que notre planète terre est aplatie aux pôles, et possède un bourrelet équatorial (ce n'est plus du tout précis avec un modèle de terre parfaitement rond).

AUTRE SUBTILITE :

Si on considère un carré dans lequel s'inscrit le cercle arctique (ce carré a donc pour côté 5 236 km, arrondissons au km près ...), alors la diagonale de ce carré vaut 5 236 x racine(2) soit 7 404,8222... km, Ce qui, à la surprise de tout ceux qui ont suivi jusque là, vaut la distance tropique-pôle.

Donc : distance tropique (Cancer ou Capricorne) --> pôle (Nord ou Sud) = Diamètre du cercle polaire (arctique ou antarctique) x racine (2) à 99,9949% près
mesure sur Google-earth : 7 405,2 km

Du coup, on peut extrapoler le raisonnement avec la relation :
. "distance équateur-pôle" - "diamètre du cercle polaire" x racine(2) = distance "équateur-tropique"
. 10 000 000 mètres - 5 236 000 x racine(2) = 2 595 200 (dont je reparle après)

C'est vraiment balèze !!! J’espère que certains saisiront la profondeur de la subtilité !

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Cette application nous permet de remarquer certains liens remarquables avec les 2 grandes pyramides du plateau de Gizeh :

Je donne quelques exemples, à vous de trouver la suite.

A) La distance équateur-tropique (Cancer ou Capricorne) vaut 2 594 555 mètres en mesurant précisément sur Google-earth

Image


On se rencontre qu'il s'agit d'une occurrence précise du volume de la grande pyramide en mètre (volume mathématique ; sans les vides, sans le pivot, et sans le parement manquant) :
. Volume pyramide = côté x côté x hauteur / 3
. Volume grande pyramide en coudées = 440 x 440 x 280 /3 = 18 069 333,33... coudées
. Volume de la grande pyramide en mètres = volume en coudées multiplié par coudée au cube = 18 069 333,33 x 0,5236^3 = 2 593 827,218... mètres cube

On a donc :
Distance équateur-tropique en mètres = volume de la pyramide en mètre cube, cela à 99,9719...%

On note aussi qu'on a pas à multiplier ou diviser par 10, 100, 1000 ...etc, on compare des mètres à des mètre cubes !

Pour vous représenter ça simplement :
--> c'est comme si on alignait des blocs d'1 mètre cube (environ 2500 kg) les uns derrière les autres sur la distance équateur-tropique, c'est à dire sur une distance supérieure au trajet Paris-Moscou ...

B) L'aire du carré qui inscrit le cercle polaire, c'est à dire un carré de côté mesurant 5236 km, vaut la hauteur de la pyramide médiane (x 10 000) à 99,9427...% près :
hauteur pyramide = 274 coudées
aire du carré qui inscrit le cercle polaire = 5 236^2 = 274,157696 mètres carrés
(Bon, on savait que la hauteur en coudée de la pyramide médiane vaut 0,5236^2, et du coup ça hauteur en mètre vaut 0,5236^3)

C) Le cercle polaire a donc un diamètre de 5 236 km, soit un rayon de 2 618 km.
Calculons sa surface mathématiquement :

Aire d'un cercle = rayon^2 x pi
Aire du cercle polaire = 2 618^2 x pi (ce qui nous fais penser à Pi x Phi^4 !) = 21 532 237,29... mètres
Côté de la pyramide médiane : 411 coudées soit 411 x 0,5236 = 215,1996 mètres

On a donc :
Aire du cercle polaire = côté de la pyramide médiane (x 100 000) à 99,943...% près

Tiens, un lien entre les dimensions de la pyramide médiane, un carré, et son cercle inscrit ! clin d’œil à la grande pyramide.

D) à vous de trouver la suite.
Je continuerais si vous me sollicitez
Amarillo Salvaje du 27 octobre 2016 wrote: On en déduit aussi que : (l'aire d'un cercle) divisé par (l'aire du carré circonscrit x pi/6) = 3/2

C'est une relation exacte

Ce qui vaut le rapport "côté" / "hauteur" de la pyramide médiane (411 / 274)
... et nous offre une relation géométrique supplémentaire


Amarillo Salvaje (sujet : Architecture et Mathématiques Anciennes Remarquables - Inventaire des Occurrences)
Entre l'hêtre et le bouleau, En vert paraître et se chanter beau, S'envole le faux et s'éveille l'être.
Ce forum est désormais en Archive !
--->> ARCHIVES <<---

Locked