Vérification des faits concernant les distances

Vos découvertes sur google earth ou maps
totomms
Posts: 130
Joined: 19 March 2013, 21:21

Vérification des faits concernant les distances

Post by totomms » 16 October 2013, 00:54

J’ai remarqué qu’il n’ y avait pas beaucoup de vérifications des faits sur le forum, donc je me lance dans celle des distances entre les sites !
Commençons par la principale !

[Îles de pâques – Gizeh]

Cela à déjà été fait dans ce post, où vous trouverez également la méthode de mesure avec map : http://www.larevelationdespyramides-lef ... f=40&t=218

Image
Pas grand-chose à dire, ça me laisse sans voix !


C'est à partir de 1h20, que le film nous donne plusieurs rapports de distances.
Le premier n'est pas le plus évident à vérifier précisément car il concerne le nord de l'équateur penché.

Le triangle Nazca,Nord penché,Gizeh est aux proportions de la grande pyramide
Image
Il nous faut déjà connaître les dimensions de la grande pyramide en coupe transversale:
Image
On sait que BC =440 coudées , si on se base sur la valeur de la coudée de pi/6 m, alors BC=230.38m
On sait que BH = 220 coudées, si on se base sur la valeur de la coudée de pi/6 m, alors BH= 115.19m
On sait que AH = 280 coudées, si on se base sur la valeur de la coudée de pi/6 m, alors AH= 146.61m
Et grâce à pythagore on détermine AB et AC, et on a AB=AC=186.45m

Nous devons avoir le même coefficient de proportionnalité entre [BC] et la distance [Gizeh-Nazca], et entre [AB] ou [AC] et la distance [Gizeh-Nord penché] ou [Nazca-Nord penché].

Il faut donc connaître les distances.

Le nord de l'équateur penché est logiquement à la même distance de chaque point du cercle, et vaut 1/4 du périmètre terrestre soit environ 10 000km.
Nazca et Gizeh étant sur l'équateur penché, ils sont tout les deux à 10 000 km du Nord penché.

NB: Je ne vais pas faire la vérification de l'alignement et de l'appartenance des sites de l'équateur penché, pour cela je vous renvoie vers le très bon travail de Eulbrother ou celui de davidgag.

On en déduit un coefficient entre [AB] ou [AC] et la distance [Gizeh-Nord penché] ou[ Nazca-Nord penché] de : 10000/186.45= 53.6

Cherchons maintenant le coefficient de proportionnalité entre [BC] et la distance [Gizeh-Nazca].
On mesure la distance à l'aide de maps qui est l'outil à disposition le plus précis:
Image
Image
Image
On en déduit un coefficient entre [BC] et la distance [Gizeh-Nazca] de : 12 789/230.38 = 53.7

On a un coefficient de proportionnalité de 53.7 pour la base et 53.6 pour les côtés égaux... J'en vois déjà dire "c'est pas pareil" :lol:

Ensuite nous devons comparer les distances [Téotihuacan-Giezh] et [Nazca Gizeh]
[Téotihuacan-Giezh] et [Nazca-Gizeh]
Image
Mesurons les avec maps:
Image
Image
Image
Nous avons donc une distance [Gizeh-Téotihuacan] = 12 337.6 km
et nous avions déjà vu plus haut que la distance [Gizeh-Nazca] = 12 379.4 km

Nous avons donc une petite différence de 12 379.4 - 12 337.6 = 41.8 km
Regardons ce que représentent ces 41.8 km par rapport à une distance moyenne de 12 358.5 km à l'aide d'une règle de 3 : 41.8 * 100 / 12358.5 = 0.3
Donc ces 41.8 km d'écart représentent 0.3% de 12 358.5 km!


Ensuite nous avons cette illustration
Image
où plusieurs rapports de distances nous sont donnés:


1.La distance [Angkor Vat-Nazca] est la même que la distance [Mohenjo Daro- Île de pâques]

Nous ne connaissons pas ces distances, donc mesurons les avec maps
[Angkor Vat-Nazca]
Image
Image
Image
[Mohenjo Daro- Île de pâques]
Image
Image
Image
Nous avons donc une distance [Angkor Vat-Nazca] = 19854.1 km
et une distance [Mohenjo Daro- Île de pâques] = 19 789 km

Nous avons donc une petite différence de 19 854.1 - 19789 = 65.1 km
Regardons ce que représentent ces 65.1 km par rapport à une distance moyenne de 19 821.6km à l'aide d'une règle de 3 : 65.1 * 100 / 19 821.6 = 0.3
Donc ces 65.1 km d'écart représentent 0.3% de 19 821.6km!



2.La distance [Îles de pâques – Gizeh] vaut 10 000 fois le nombre d'or

Là y a pas grand chose à dire, puisque ça n'est pas du tout significatif ;)
Ah, si; Et pourquoi pas 100 ou 1000? :lol:

3.La distance [Angkor Vat-Gizeh] multipliée par le nombre d'or vaut la distance [Gizeh-Nazca]

On connait déjà [Gizeh-Nazca] = 12 379.4 km
et on a [Angkor Vat-Gizeh] =
Image
Image
Image
donc [Angkor Vat-Gizeh] * le nombre d'or = 7 628.78 * 1.61803399 = 12 343.6 que nous devons comparer à 12 379.4!
Nous avons donc une petite différence de 12 379.4 - 12 343.6 = 35.8
Regardons ce que représentent ces 35.8 km par rapport à une distance moyenne de 12 361.5 km à l'aide d'une règle de 3 : 35.8 * 100 / 12 361.5 = 0.3
Donc ces 35.8 km d'écart représentent 0.3% de 12 361.5km!


4.La distance [Gizeh-Nazca] multipliée par le nombre d'or vaut la distance [Nazca-Angkor Vat]

On sait déjà que [Gizeh-Nazca] = 12 379.4 km
et que [Angkor Vat-Nazca] = 19854.1 km

Nous avons:
[Gizeh-Nazca] * le nombre d'or = 12 379.4 * 1.61803399 = 20 030.3 que nous devons comparer à 19 854.1
Et une différence de 20 030.3 - 19 854.1= 176.2, qui représente 0.8% d'écart, c'est un peu moins précis :lol:



Nous avons des écarts infimes, et il faut vraiment jouer violemment sur les mots pour refuser ces faits, mais lorsque l'on les évoquent, on est obligé de se poser des questions sur la dérive des continents!
Bah oui, gneu sa a tro boujé depi le tan nimportnaouak toussa!

Je vous invite à regarder cette vidéo et particulièrement à 1min50 où on passe de -50 000 à aujourd'hui!
[video]
[/video]

C'est certain que ça a bougé mais vraisemblablement de manière infime, et c'est probablement ce qui explique les infimes écarts constatés plus haut.



:roll:
Last edited by totomms on 18 October 2013, 15:27, edited 14 times in total.
LRDP - La Révélation Des Pyramides

Amonbofis

Re: Vérification des faits concernant les distances

Post by Amonbofis » 16 October 2013, 09:41

Merci pour ce travail remarquable ! Je voudrais proposer une interprétation précise possible du phénomène concernant Gizeh - Nazca - Nord de l'équateur penché.

Le demi-cycle de précession des équinoxes est de 13 000 ans. Donc le Nord bascule diamétralement dans le cercle de précession tous les 13 000 ans. Donc il y a 13 000 ans le Nord était décalé en Alaska, c'était donc le "vrai Nord" pour les hommes de ce temps.

Ensuite, en admettant que les bâtisseurs de la Grande Pyramide aient voulu retracer ses proportions sur la Terre, calé sur ce Nord, alors ils auraient évalué que le point qui instancie cette volonté vers l'Ouest serait Nazca. C'est mathématique. Si ensuite on interprète les tracés de Nazca comme étant des représentations au sol des constellations (qui auraient porté d'autres noms, représenté d'autres formes, comme des singes, araignées ou autres...) et/ou des tracés des étoiles pendant la nuit (lignes droites) on aurait là un signe d'un sens astronomique de ces tracés pour Nazca, et de cohérence de l'ensemble Gizeh - Nazca - Nord, qui démontrerait une connaissance inouïe des dimensions astronomiques, terrestres et des cycles temporels auxquels est soumise la planète...

Admettons cette hypothèse. Mais si cette hypothèse fait partie d'un plan d'ensemble, sur cette base on devrait avoir des éléments prédictifs, sinon ce n'est pas scientifique. Par exemple trouver vers l'Est en suivant le même principe, un site archéologique équivalent.

Ou bien encore sur la base des autres éléments interprétés comme cohérents entre eux (ensemble des sites alignés), une compréhension plus globale de la volonté hypothétique de cette construction sur la planète, prédire d'autres principes permettant la découverte d'autres sites archéologiques de même nature.

Mais si la théorie n'est pas prédictive nous avons un problème scientifique de taille. Car à partir de tout assemblage quelconque d'éléments trouvés, on peut toujours trouver une théorie cohérente qui justifie de sa répartition.

L'approche scientifique consisterait à bâtir une théorie cohérente qui justifie d'une répartition ET d'en déduire un élément jusqu'ici non-trouvé, qui soit effectivement découvert à partir de cette théorie, et qui donc en confirme la validité. (exemple : un site archéologique DEVANT se trouver ici ou là, même englouti, la découverte de ce site validant la théorie, la non-découverte d'un tel site invalidant la théorie).

Quel serait donc la prédiction d'une telle théorie qui permette d'en vérifier ou d'en invalider la validité ?

Sans cet élément prédictif, nous sommes dans la spéculation. Non pas que la spéculation soit à rejeter bien au contraire, toute avancée est au départ spéculative, mais seule la prédiction expérimentale vérifiée permet de passer d'une approche spéculative à une confirmation. Si la théorie n'est pas prédictive, alors on ne peut la qualifier de scientifique puisqu'elle n'est pas falsifiable.

Gaïa22
Posts: 608
Joined: 19 March 2013, 20:49

Re: Vérification des faits concernant les distances

Post by Gaïa22 » 16 October 2013, 09:57

Bonjour, :)

Alors là merci !!! C'est ça qui manquait, un poste qui récapitule au fur et à mesur, parce que moi à la fin j'arrive plus du tout à suivre :oops:
Si il était possible de le compléter ou de le reprendre à chaque fois, pour avoir une vue d'ensemble se serait plus facile à intégrer.... Du moins pour moi :|
(Merci beaucoup tomtomms, j'essaye de faire pareil avec la mythologie et la religion, mais j'en suis incapable..... :cry: Mon résumé part dans tous les sens, et chaque fois que je le relis, je me rends compte qu'il manque des choses.... :( ....bref )

totomms
Posts: 130
Joined: 19 March 2013, 21:21

Re: Vérification des faits concernant les distances

Post by totomms » 16 October 2013, 10:02

Oui gaia, je vais au fur et à mesure faire de même pour les autres distances en éditant le premier post! (comme je viens de faire ;))
Puis je pense faire un autre post pour les relations mathématiques dans la pyramide!
LRDP - La Révélation Des Pyramides

Amonbofis

Re: Vérification des faits concernant les distances

Post by Amonbofis » 16 October 2013, 14:07

Très clair ce travail pour les nouvelles distances [Gizeh-Téotihuacan] et [Gizeh-Nazca] !

J'aurais deux suggestions :

1°) Si on essayait de trouver le sommet X de [Gizeh-Téotihuacan - point X ] comme on l'a fait pour [Gizeh-Nazca - Nord équateur penché] vers le Nord ou bien vers le Sud on obtiendrait quel point X ?

2°) Si on prend la même distance [Gizeh-Nazca] mais qu'on regarde non plus vers l'ouest, mais vers l'Est, on trouverait sans doute deux points symétriques de Nazca et de Téotihuacan, ce seraient quels points ?

totomms
Posts: 130
Joined: 19 March 2013, 21:21

Re: Vérification des faits concernant les distances

Post by totomms » 17 October 2013, 23:48

Un petit up,
je pense en avoir fini avec les distances :)
Voir premier post

Amonbofis tes suggestions sont intéressantes, mais je ne sais pas définir la position exacte du Nord penché, et là c'est encore plus chaud :D
Mais si quelqu'un sait faire! :mrgreen:
LRDP - La Révélation Des Pyramides

albator
Posts: 577
Joined: 05 April 2013, 23:35

Re: Vérification des faits concernant les distances

Post by albator » 19 October 2013, 12:47

Amonbofis wrote:Merci pour ce travail remarquable ! Je voudrais proposer une interprétation précise possible du phénomène concernant Gizeh - Nazca - Nord de l'équateur penché.

Le demi-cycle de précession des équinoxes est de 13 000 ans. Donc le Nord bascule diamétralement dans le cercle de précession tous les 13 000 ans. Donc il y a 13 000 ans le Nord était décalé en Alaska, c'était donc le "vrai Nord" pour les hommes de ce temps.
[...]

L'approche scientifique consisterait à bâtir une théorie cohérente qui justifie d'une répartition ET d'en déduire un élément jusqu'ici non-trouvé, qui soit effectivement découvert à partir de cette théorie, et qui donc en confirme la validité. (exemple : un site archéologique DEVANT se trouver ici ou là, même englouti, la découverte de ce site validant la théorie, la non-découverte d'un tel site invalidant la théorie).

Quel serait donc la prédiction d'une telle théorie qui permette d'en vérifier ou d'en invalider la validité ?

Sans cet élément prédictif, nous sommes dans la spéculation. Non pas que la spéculation soit à rejeter bien au contraire, toute avancée est au départ spéculative, mais seule la prédiction expérimentale vérifiée permet de passer d'une approche spéculative à une confirmation. Si la théorie n'est pas prédictive, alors on ne peut la qualifier de scientifique puisqu'elle n'est pas falsifiable.
j'avais déjà entamé cette démarche prédictive, effectivemet, si l'on garde les points principaux qui ont une position mathématique précise et inscrite dans un schéma (giza, nazca, ankor, ilde de paques) et bien il manque au moins l'opposé de Giza.
j'ai rien trouvé sur google earth...
peut être qu'il sont pas eu le temps ou qu'il n'y avait aucun moyen de mettre des cailloux en forme de temple là bas.

si on découpe cet éqyateur en 12 parties, alors il en manquerait 4 de plus...2 entre giza et nazca et 2 antres entre l'oposée de giza et mohenjo

Par contre, Atonbeaufils,
"Le demi-cycle de précession des équinoxes est de 13 000 ans. Donc le Nord bascule diamétralement dans le cercle de précession tous les 13 000 ans. Donc il y a 13 000 ans le Nord était décalé en Alaska, c'était donc le "vrai Nord" pour les hommes de ce temps."
soit j'ai pas compris, soit c'est archi faux. peux tu expliquer STP?
Ne pensez pas qu'il faille réfléchir pour être heureux.

Amonbofis

Re: Vérification des faits concernant les distances

Post by Amonbofis » 19 October 2013, 13:27

albator wrote:Par contre, Atonbeaufils,
"Le demi-cycle de précession des équinoxes est de 13 000 ans. Donc le Nord bascule diamétralement dans le cercle de précession tous les 13 000 ans. Donc il y a 13 000 ans le Nord était décalé en Alaska, c'était donc le "vrai Nord" pour les hommes de ce temps."
soit j'ai pas compris, soit c'est archi faux. peux tu expliquer STP?
Oui je suis allé un peu vite, il faut regarder cet article de wikipedia et plus précisément cette image :
Image
Mon idée est de considérer que cette rotation agit sur le manteau terrestre, ou de façon équivalente, que l'axe de rotation subit lui-même la force d'inertie de la masse en rotation sous l'action de la force centrifuge de la précession elle même.

En effet contrairement à une toupie, la terre ne repose pas sur un axe qui touche un sol. Donc cet axe n'a aucune raison de rester toujours dans la même direction relativement à l'enveloppe de la sphère.

De sorte qu'on peut très bien comprendre que le phénomène physique ici est équivalent ici entre dire que :

1°) l'axe change de position (le Nord était en Alaska)
2°) et/ou la croute glisse sur le manteau sous l'effet de la force centrifuge.

On pourrait parfaitement vérifier cette hypothèse avec une sphère en rotation, composée d'une enveloppe glissante sur un noyau plus dur. Il y aurait donc une explication de nature centrifuge au mouvement de l'écorce liée à la rotation précessionnelle.

Il me semble qu'Einstein lui-même avait apporté une opinion favorable à une analyse de même nature proposée par Charles Hapgood.

Je rajoute que ce phénomène pourrait expliquer la fonte des glaces suivie de glaciations dans un phénomène cyclique. L'axe de rotation se ballade, ou de façon équivalente l'écorce glisse, place les deux continents de glace en position de fonte, et deux nouveaux pôles sont progressivement glacés dans le même temps, avec donc une période de fonte / glaciation réalisée en deux endroits différents distants d'environ un diamètre de cercle précessionnaire.

Pour compléter cette vision je viens de trouver un papier scientifique qui va entièrement dans ce sens et cite le travail d'Hapgoog, pour étudier si les les sites mégalithiques (Carnac, pyramides ou autres...), ne pourraient pas être effectivement des indicateurs de la position des pôles à des âges reculés.

albator
Posts: 577
Joined: 05 April 2013, 23:35

Re: Vérification des faits concernant les distances

Post by albator » 20 October 2013, 02:07

ok ; alors de mon point de vue:
effectivement on pourrait imaginer un glissement entre la croûte terrestre d'épaisseur infirme et le reste de la terre. J'avais lu qu'einstein et ses acolytes avaient que la cause en aurait été le désaxement de la masse glacière stockée ; un peu comme une jante déséquilibrée, ca aurait entraîné déchirements et glissements de la croût terrestre. un peu l'apocalypse ...

Pour faire un lien entre les mouvements terrestres :
la rotation journalière suivant son axe nord sud : durée un jour
le balancement lié à la précession des équinoxes : durée : 26 000 * 365 jours
la rotation autour du soleil : 1 ans mais n'a pas d'importance (pour ce qu'on va voir)
le balancement lié à la lune (nutation) : négligé ici.

en gros on a une toupie qui tourne follement sur elle même
qui décrit des cercles (éllipses pardon) autour d'un point central (soleil)
et qui, après 365*26000 tours sur elle même aura fait aussi un petit mouvement autour d'elle même (précession)

la grosse force en exercice est réellement cette rotation journalière qui stabilise la terre terre un gyroscope autour de sa trajectoire solaire
cependant ce petit mouvement progressif déséquilibre t il pour autant la terre et la met il en tension comme une masse mal répartie ferait vibrer une roue, et cela se traduisant par l'accumulation de tensions terrestres ? je ne pense pas.
J'ai du mal à me matérialiser le mécanisme, pour autant je vois bien une toupie oscillant autour de son point d'équilibre, sans pour autant tressoter ou montrer un signe de déséquilibre instable.

a mon sens, il n'y a pas de déplacement de pôle comme tu l'entends dès que lors que les masses sont uniformément réparties.
D'autre part ce mouvement de précession est trop lent pour créer une rupture, et n'enmagasine pas non plus "potentiel de déséquilibre" qui se libérerait passer un certain seuil de rupture
Dans le cas d'une accumulation de masse (ex glace) hors des pôles dynamiques, là il y a déséquilibre, et vue la vitesse folle de rotation de la terre sur elle même, ce déséquilibre des masse pourrait, comme l'a avancé feu Albert, créer ces ruptures d'écorce.

c'est là où a précession intervient, à savoir que les zones froides (le nord solaire, la zone la moins exposée au soleil) varie (à confirmer), et dès lors, les déséquilibres de massent se créent.

Tomtom : tes vérifications sont très bien et je t'en remercie. Celles ci n'ont pas nécessairement été toutes faites sur ce forum, mais chacun aura avant pu consulter et vérifier celle de WEB sur son blog où i ly a à boire et à manger ;)

voir la fin pour le la relation précession glaciation.
Ne pensez pas qu'il faille réfléchir pour être heureux.

albator
Posts: 577
Joined: 05 April 2013, 23:35

Re: Vérification des faits concernant les distances

Post by albator » 20 October 2013, 22:15

Amonbofis wrote:
albator wrote:Par contre, Atonbeaufils,

Pour compléter cette vision je viens de trouver un papier scientifique qui va entièrement dans ce sens et cite le travail d'Hapgoog, pour étudier si les les sites mégalithiques (Carnac, pyramides ou autres...), ne pourraient pas être effectivement des indicateurs de la position des pôles à des âges reculés.
c'est interressant de voir que le pôle qu'ils retiennent est celui de l'équateur penché.
c'est donc interressant de voir que Karnak dans le morhbillant (consonance egyptienne) pointe aussi là bas.

par contre, cela ne tient pas à mon avis;
comment expliquer ce glissement énorme sur plusieurs km avec un plateau de gizeh qui serait actuellement super précisément orienté vers notre nord. idem pour d'autres monuments marquants le nords, présents sur l'equ penché ?

il y a peut être eu glissement, mais pas après la construction de ces monuments.
d'autre part, un glissement de cet ordre (30° !!!!) c'est énorme : cela va au delà du débattement angulaire lié à la précession.
un décalage de cet envergure doit ressembler à la fin du monde, avec des ouvertures dans la lithosphère nombreuses et apocalyptiques.
Ne pensez pas qu'il faille réfléchir pour être heureux.

Post Reply