Thermodynamique à l'échelle du nanométre

Faisons donc plus ample connaissance !
Post Reply
mitchawkes
Posts: 38
Joined: 30 April 2013, 18:01

Thermodynamique à l'échelle du nanométre

Post by mitchawkes » 30 May 2013, 12:29

Quantum thermodynamique ou thermodynamique à l'échelle du nanométre
(...) Thermodynamics originated in the nineteenth century as a science of engines. It took a while before it was understood that its laws originate from a molecular picture and, with it, the theory at that scale, quantum mechanics. Still, these efforts dealt with macroscopic systems. When going to the limits of thermodynamics, one may wonder whether it exists for finite systems in the quantum regime, like few level atoms (...)

Suite ici : http://arxiv.org/pdf/cond-mat/0402387v1.pdf

Mitchawkes

bramapoutre
Posts: 1206
Joined: 05 June 2013, 01:05

Re: Thermodynamique à l'échelle du nanométre

Post by bramapoutre » 11 February 2015, 01:30

Salut; La thermodynamique s'interesse à l'origine à la nature et aux propriétés de la chaleur,car la chaleur peut servir à fournir du travail pour faire tourner des machines,elle intervient aussi dans de nombreux domaines comme la chimie ou même la biologie,c'est pourquoi elle devînt finalement l'etude des systémes à l'équilibre,c'est à dire ceux dont les variables sont toutes liées à chaque instant par une fonction dites d'état et qui décrit le sytéme à un moment donné et ses echanges eventuels avec l'exterieur.
Dans cette optique sont etudiés les changement de phases et les conditions sous les quelles elles s'opérent Image
En rouge les changements qui libèrent de la chaleur et en noir ceux qui en consomment. Il peut arriver que ces trois phases coexistent si les bonnes conditions de pression et de temperature sont reunies,et celles ci différent en fonction de la substance concernée.On peut ainsi dresser des diagrammes comme celui-ci qui est celui de l'eau Image
Le point triple est celui où les 3 phases coexistent,cela se produit à une température de 273 K = 0,01C°,et sous une pression partielle(uniquement celle de la vapeur d'eau qui s'exerce sur les deux autres etats)de 0,006 atm = 600 pascal.
Le point critique est celui ou liquide et vapeur ont même densité et deviennent donc indiscernables l'un de l'autres,il est atteint à 373 C°(646 K) sous une pression partielle de 220 atm.

Il y a fort à parier qu'en rapprochant ces données de la thermodynamique et les dimensions des pyramides et du Sphinx,ou même d'un autre element de Gizeh ou d'un autre site de l'equateur penché,on s'aperçoive que ça non plus ce n'etait pas inconnu des anciens batisseurs.

Post Reply