La glande pi- oujad

Post Reply
plo23
Posts: 19
Joined: 03 October 2013, 21:31
Location: egypte
Contact:

La glande pi- oujad

Post by plo23 » 25 October 2015, 22:47

pseudo salman2 témoignage Source http://forum.mejliss.com/2011/07/29/t-moignage-r-cit


salam alaykoum


j'avais déjà posé ce témoignage, récit de conversion il y a quelques années (avant l'implosion de l'ancien Mejliss :-).

Mais je l'ai retravaillé depuis et il est tellement étonnant que j'aimerais le partager avec vous...8 pages environ, 'espère que vous prendrez le temps et que vous me direz ce que vous en pensez in cha a Allah

...

Il y a quelques années, un évènement majeur a bouleversé ma vie. Cet évènement, ou plutôt cette suite d’évènements a été tellement incroyable que je pris des notes afin de la garder dans ma mémoire et de la faire partager par la suite. Le récit qui va suivre a été rédigé à partir de ces notes et rend compte, en partie, des étapes qui m’ont mené à changer complètement ma vision du monde.



Au travers de celui-ci, je poursuis un double objectif: il s’agira, d’une part, de montrer comment la quête sincère du savoir mène à Dieu[1], ou en d’autres termes comment « philosophos » (l’ami du savoir) peut devenir « théophilios » (l’ami de Dieu[2]). D’autre part, je voudrais faire remarquer l’importance extraordinaire de la franc-maçonnerie dans la diffusion du savoir, le contrôle de l’investigation scientifique et le façonnage des mentalités. Pour ce faire, je ne ferai référence qu’à des sources unanimement reconnues[3].



Lorsque cette histoire a commencé, j’étais de retour d’un voyage en Inde d’un an durant lequel j’étais devenu vendeur de tabac biologique. Avant de partir, j’avais rassemblé quelques livres dans ma valise, dont un que je venais de me procurer : le serpent cosmique de Jeremy Narby. Ce livre traite d’un hallucinogène utilisé par les chamanes de la forêt amazonienne. Cet hallucinogène est utilisé conjointement au tabac lors de leurs rituels.



Pour finaliser mes études de philosophie, je devais encore présenter un mémoire : je proposai donc à un de mes professeurs de philosophie de l’ULB, Isabelle Stengers, de me superviser pour un mémoire sur l’ayahuesca, envisagée dans une perspective épistémologique[4]. Elle accepta.



Je me proposais de montrer que chaque science définit l’objet (l’ayahuasca) par rapport aux outils qu’elle utilise pour l’appréhender ; la chimie l’envisageant comme alcaloïde faisant réagir des récepteurs du cerveau, l’anthropologie comme un des éléments jouant son rôle au sein d’un rituel… Chaque science ne donnant qu’une définition limitée de l’objet, conditionnée par les lunettes avec lesquelles elle le regarde.



J’adoptais une attitude perspectiviste, qui considère que le savoir, la connaissance, la vérité n’est pas découverte mais construite. Si elle est poussée à l’extrême, elle conclut qu’il n’y a aucune vérité, seulement des points de vue…c’est valable pour la matière… ou pour la morale…

Au moment où je débutai cette recherche, j’étais conscient, bien sûr, de l’orientation idéologique de l’ULB mais je croyais, naïvement, que les professeurs de philosophie étaient objectifs, curieux, en quête de savoir ou de vérité.



D’emblée, si Isabelle Stengers avait accepté que je travaille sur l’ayahuesca, elle avait émis des réserves sur Jérémy Narby. Elle avait effectivement raison : cet anthropologue, lors de sa première prise d’ayahuasca, avait vu deux énormes serpents entrelacés. Il y reconnut la double hélice d’Adn et conclut que « les serpents cosmiques » avaient joué un rôle dans l’origine de l’homme. Pour amener de l’eau à son moulin, il puise dans les différentes traditions toutes les références aux serpents et pour convaincre les autres de son idée, il fait preuve de mauvaise foi intellectuelle et d’enthousiasme juvénile.





Pour aborder cette problématique, j’ai plutôt utilisé les concepts de deux philosophes français contemporains : Gilles Deleuze et Bruno Latour.

Bruno Latour, dans son livre« Petite réflexion autour du culte des objets faitiches », considère que l’attitude des scientifiques contemporains, et par extension de la société en générale est comparable, par rapport aux objets scientifiques, à celle des adorateurs d’idoles. « Faitiche » est un néologisme construit à partir de « fait » et « fétiche ». Cette réflexion trouve place dans le débat entre nominalisme et essentialisme[5]. Les techniciens tombant facilement dans le travers de l’essentialisme, voulant donner une existence à ce qui ne peut être qu’hypothèse de travail. La science est une discipline en évolution et les conditions du laboratoire ne sont jamais les conditions du monde de la vie.

Selon sa vision des choses, science est croyance. Les critères servant à opposer croyance et science ; à savoir que cette dernière serait un savoir démontré rationnellement et prouvé expérimentalement se révélant, après analyse, idéologiques étant donné que les conditions de l’expérience dépendent de la théorie qui la sous-tend alors qu’elle est sensée en découler. [6]

Parfois, ce sont les conditions de l’expérience, les outils d’observation techniques ou humains qui donnent l’illusion de l’existence « en soi » du phénomène observé. C’est ce qu’on appelle un « artefact ».

Dans ce cas, ces conditions ou ces outils « font exister » le phénomène alors qu’ils devaient se borner à en démontrer l’existence. Suite à ce constat, certains épistémologues adoptent un point de vue complètement relativiste. D’autres sont plus réalistes : ils considèrent que lorsqu’une théorie a fait ses preuves et qu’elle débouche sur des applications, elle est vraie, jusqu’à preuve du contraire.



Il existe encore une autre manière d’envisager les faits scientifiques : comme des signes, des pistes, plutôt que comme une explication ultime du fonctionnement des choses puisque la science est un processus évolutif !



Quoiqu’il en soit, fort de ces références, j’avançais dans ma recherche. A cette étape, la chimie m’apprenait que l’alcaloïde principal de la décoction des chamanes était la Dmt (diméthyltriptamine), hallucinogène très puissant qui se trouve sur la liste des substances illégales. Cependant, des groupes religieux syncrétiques (Santo Daime et Uniao de Vegetal) l’utilisant dans leurs rituels sont, actuellement, dans la légalité en Hollande et aux Etats Unis parce qu’il s’agit de la version naturelle de la Dmt qu’ils emploient. On la retrouve un peu partout : dans le mimosa, chez certains mammifères, dont l’homme, chez qui on en trouve trace à l’état naturel dans l’urine et le sang. Le juge a dés lors estimé qu’il ne pouvait interdire cette substance : l’être humain en étant porteur, il devrait l’interdire.

Cette recherche comportait également une dimension neurologique : Isabelle Stengers me disait que je devais repérer quels étaient les récepteurs activés par cette substance.



Nous travaillions ensemble depuis 6 mois, durant lesquels elle fit preuve d’intérêt pour mon travail: lorsque je lui posais une question via Internet, elle me répondait très rapidement ou m’envoyait, gratuitement, en guise de réponse, son livre « hypnose entre science et magie » ; lorsqu’elle me conviait à une conférence du co-auteur de « Ni Dieu ni gène » (ça ne s’invente pas) elle m’offrait mon repas, elle était très sympathique et coopérante.



Pour obtenir ma licence, je devais également présenter deux cours, dont un sur Heidegger.

Lors d’une séance de ce cours, nous abordâmes le passage d’« Etre et Temps » ou Heidegger fait allusion à Descartes et à la glande pinéale. Ce dernier fait l’hypothèse qu’elle est le siège principal de l’âme.

La seule fois où j’entendis auparavant parler de cette glande, ce fut mon ex prof de yoga, qui y fit allusion: d’après lui, cette glande est responsable de la visualisation mentale ou de la création d’images mentales. Elle n’est plus fonctionnelle passé un certain âge et il faut la re-stimuler par des exercices « yogiques ». La glande pinéale, les Hindous l’appellent « troisième œil ».

Comme j’avais émis rapidement des doutes sur ce professeur de yoga, j’avais cessé les cours et émettais des réserves sur l’ensemble de ses propos.

Je posai donc la question à mon professeur de philosophie ; lui demandant « c’est un mythe cette glande pinéale, ça n’existe pas ? », ce qu’il confirma.



Je fus très étonné lorsque, le soir même, cherchant à identifier les récepteurs capteurs de Dmt, d’apprendre qu’un psychiatre, Rick Strassman, émettait l’hypothèse dans son livre « DMT the spirit molécule » que, non seulement les récepteurs se trouvaient dans la glande pinéale ou hypophyse, mais que celle-ci serait la source même du Dmt. Plus étrange, il a donné du Dmt à des volontaires pendant 10 ans dans une université aux E.U et un nombre important de ceux-ci lui a relaté des « aliens abductions » ou des confrontations avec des insectes géants.



Je m’interrogeai ! Le prof auprès duquel je m’étais renseigné est quelqu’un de compétent et cultivé. J’ai alors envoyé un mail à Isabelle Stengers en lui expliquant que d’une part, Marc Peeters (le professeur qui me donnait cours sur Heidegger) me disait que la glande pinéale n’existe pas et que, d’autre part, Strassman suggérait qu’elle serait le siège de la Dmt.



Mon étonnement a augmenté lorsqu’elle me répondit qu’elle n’est pas omnisciente et qu’une recherche sur Google s’imposait. Cinq minutes plus tard et sans un mot elle m’a envoyé un mail avec un lien vers « l’Ethique » de Spinoza dans laquelle ce dernier dit que Descartes délire et que bien qu’il ait habituellement recours à une argumentation strictement rationnelle, pour trouver un point de jonction entre l’âme et le corps, il a recours à des explications fantaisistes et occultes concernant la glande pinéale.



J’ai entamé des recherches concernant cette glande et mon étonnement a encore augmenté : dans le gros Larousse 2002, on me disait que cette glande n’existait que chez certainsreptiles (chez lesquels elle est constituée de tissus oculaires) ou dans d’anciens fossiles.

Dans un dictionnaire médical sur Internet j’ai lu que « pinéal » venait du latin pomme de pin ; que des recherches scientifiques modernes qui ont débuté vers 1935 ont démontré que lorsqu’on exposait la glande pinéale des canards à de la lumière, le taux de spermatozoïdes dans leurs testicules augmentait de manière significative ; mais surtout, en gras, que pinéal pouvait désigner « toutes choses se présentant sous la forme d'une pomme»[7].

J’ai également appris qu’une organisation : « European pineal society » existait depuis 1975 et regroupait 400 scientifiques qui se réunissent tous les 3 ans, dans une ville européenne différente.

De nombreuses études démontrent également que la glande pinéale génère la mélatonine et la sérotonine.

A ce stade, je fus très troublé : l’association « fortuite » de ces différents éléments : l’âme, la pomme et le serpent » me fit très sérieusement penser au premier chapitre de la Genèse. (Dans la Bible, c’est sous forme de serpent que Satan vient tenter Eve, l’invitant à manger le « fruit interdit » : la pomme). Dés lors, j’ai cherché, où je pouvais, des informations sur Adam et Eve…



J’ai également commencé à avoir de sérieux doutes sur l’honnêteté intellectuelle d’Isabelle Stengers. Pourquoi ne me disait-elle pas, comme à l’accoutumée, où trouver des informations sérieuses concernant la pinéale.

D’autant que, tout au long de son parcours professionnel, cette femme s’est intéressée à l’hypnose, aux drogues et aux sciences contemporaines. Il me paraissait très suspect qu’elle n’ait jamais entendu parler de cette glande en s’intéressant à ces sujets.

Dans le monde occidental, la première allusion à cette glande, remonte pourtant au 2èmesiècle av J.C, sous la plume de « Galien ».



Dans un état de trouble émotionnel très intense que je lui ai fait part de mes recherches et, d’un ton assez décidé, je lui ai demandé de s’expliquer.

Sa réponse fut carrément carnavalesque, elle m’a dit qu’elle avait trouvé des articles à propos d’un yogi sur Internet et qu’elle aimerait bien lui toucher la glande!

Je lui ai envoyé l’article de Strassman et plutôt que de me dire « délirant », elle m’a dit « fascinant ».



J’ai commencé à douter de tout et à jeté un autre œil sur les livres de philosophie et de science. J’ai commencé à les lire comme on regarde les informations télévisées : en me demandant pourquoi on me disait cela et où on voulait m’emmener en me disant cela.

A ce moment-là, je travaillais chez des amis. J’ai dévoré leur bibliothèque pendant quelques semaines. J’étais dans un état émotionnel très particulier.

J’ai lu par exemple Jean Marie Pelt, célèbre botaniste, qui, le plus sérieusement du monde, nous explique, photo à l’appui (cad une orchidée avec une espèce d’hominidé sans tête à l’intérieur) que l’homme descend de l’orchidée…[8]

J’ai remarqué les symboles maçonniques dans le sigle des maisons d’édition qui le publient.

J’ai également remarqué qu’il lançait des ponts d’un livre à l’autre : deux chapitres portaient le même titre « la sexualité des plantes »… il y avait une correspondance de chiffres par rapport à la numérotation des pages de ces chapitres… j’ai eu l’impression que, pour celui qui est au fait d’une certaine gnose, ces chapitres recelaient d’autres informations que pour le profane…[9]

Je me suis posé énormément de questions, je me suis demandé aussi si je n’étais pas en train de devenir complètement paranoïaque.

Je voulais en avoir le cœur net, j’ai alors envoyé un mail à Stengers en changeant de ton, j’y utilisais les concepts de son ami Latour ; je lui ai demandé si je pouvais utiliser le concept de « faitiche » étant donné qu’il n’y avait qu’un auteur qui proposait la glande pinéale comme siège de la Dmt.

A ce moment-là, elle est redevenue professionnelle, elle a créé[10]le terme de « faitiche performatif », elle m’a renvoyé à son livre : « L’invention des sciences modernes ».[11]

J’ai arrêté de la harceler avec la glande pinéale et elle a rejoué son rôle de professeur de philosophie directrice de mémoire !

J’étais perplexe, je me disais qu’alors qu’on ne peut décoder que 3 pourcents du génome[12]on nous parle d’ADN à tous les repas. Par contre, de la glande pinéale qui semble jouer un rôle fondamental dans le fonctionnement de l’humain, personne ne parle ! En tout cas pas au niveau du grand public ! Exceptés des articles sensationnalistes sur la mélatonine et le DHEA qui permettrait d’allonger la vie, afin sans doute de permettre le financement des recherches[13].

Des chercheurs de l’INRA s’interrogeaient également sur l’absence de financement de projet de recherche sur l’hypophyse ![14]…



A cette époque, c’était le début de la guerre en Irak. J’ai trouvé un article de Latour dans le journal « Le Monde », dans lequel il expliquait que ce qui le désolait c’était le froid qui s’installait entre ses amis américains et français…il ne disait pas un mot par contre sur les victimes de l’intervention américaine! Ceci m’a amené à conclure qu’il n’y avait pas d’adéquation chez ces chercheurs entre recherche du savoir et préoccupation morale…



Je ne savais plus ce que je devais faire. Je me suis rendu au cours sur Heidegger et dans la bibliothèque de l’ULB, j’ai trouvé un livre écrit par Juliette Simon : « Essai sur la quantité, la qualité, la relation chez Kant, Hegel, Deleuze sous-titré « les fleurs noires de la logique ». J’ai trouvé une référence à « Adam » dans la table des matières et en parcourant ce passage j’ai trouvé une allusion à un concept important de la logique ou ontologie deleuzienne : le Baphomet[15]. Il s’agit de l’idole que les Templiers ont été accusés d’adorer, elle symbolise le mal et c’est à Satan que j’ai songé à ce moment-là.

J’ai pris la décision d’interrompre ce mémoire : je ne voulais plus être reconnu par mes pères (mes pairs ?) ; je ne voulais plus considérer ces philosophes de l’Ulb comme des pères ou des pairs.



Toutes ces histoires d’esprits, de croyances, de religions me tournaient dans la tête. Une nuit, je ne parvenais pas à dormir et j’ai pensé au credo chrétien ; « je crois en un seul Dieu, Créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible… » et je me suis dit pourquoi ont-ils dit ensuite:« Le Père, le fils et le saint esprit »…qu’est ce que ce « saint esprit » qui vient s’amalgamer au Père ?

Le lendemain matin dans la bibliothèque des amis chez qui je travaillais, j’ai remarqué qu’il y avait un Coran[16], je lai ouvert, « au hasard », et je suis tombé sur un passage qui blâme les chrétiens pour avoir divisé Dieu en trois[17].

J’ai commencé à lire ce livre depuis le début; dans la préface on me donnait la traduction d’un seul terme : aya (ou ayat). J’avais appris qu’en quechua « aya » signifiait âme, cadavre ou ancêtre (et huasca liane[18]). A présent, j’apprenais qu’en arabe, ce terme signifiait « signe, miracle, prodige » mais aussi « verset » du Coran.

Le prophète Mohammad a dit « Transmettez mon message, ne fusse qu’une seule Aya ».

A l’époque, j’habitais, avec un groupe de gens associés en coopérative, dans un hôtel 4 étoiles de l’avenue Louise à l’abandon depuis des années, que nous « squattions » légalement. Il avait appartenu précédemment à des arabes. A l’entrée, en lettres dorées, on pouvait lire : « aya ».

C’était un des signes que j’avais vu durant ces semaines de trouble!

J’ai continué à lire le Coran, avec esprit critique, en me demandant quel serait le problème avec ce livre-là. Au fur et à mesure que j’avançais dans la lecture, j’étais de plus en plus convaincu qu’il ne pouvait être l’œuvre d’un humain : j’y ai trouvé un système parfait, qu’aucun philosophe n’a pu égaler. Je recevais des réponses aux questions et aux contradictions auxquelles je m’étais confronté durant toutes ces années. Je me suis dit que ce livre n’avait pas été écrit dans le but de m’influencer : personne ne pouvait avoir d’intérêt à vouloir m’emmener ou ce livre voulait m’emmener: à l’unicité de Dieu, à sa transcendance absolue, au respect d’autrui, à l’aumône, à la prière.

Tout en le lisant j’ai commencé à prendre des décisions fermes ; arrêter de boire de l’alcool, m’éloigner de ma petite amie… c’est plus tard que j’ai décidé d’arrêter le tabac… je me sentais de mieux en mieux.

Ma raison s’est obstinée à chercher la vérité et Dieu, dans son infinie miséricorde, m’a ouvert le cœur à la révélation !



Après un certain temps, après une phase de table rase nécessaire, j’ai poursuivi mes recherches concernant la glande pinéale. Je voulais en avoir le cœur net, je voulais savoir pourquoi Stengers avait voulu éviter ce sujet.



J’ai appris que la calcification de la glande pinéale commençait à l’âge de 7 ans ; c’est l’âge où il est recommandé de commencer la prière en Islam.

Les Hindous pour figurer le troisième œil dessinent un point de couleur à l’endroit où les musulmans à force de prier obtiennent une trace de prosternation.

Lorsque Dieu dit dans le Coran qu’il tient chaque créature par le toupet, je me demandais s’il s’agissait une allusion à la glande pinéale[19].

J’ai également appris que la glande pinéale fonctionnait comme photorécepteur (récepteur de lumière) et qu’une tumeur à la glande pinéale engendrait une maturation précoce de l’enfant[20].

Puisqu’il s’agit d’une glande c’est au niveau de la neuro-endocrinologie qu’il fallait chercher[21].

Que nous dit l’endocrinologie actuellement ? Que la glande pinéale agit comme chef d’orchestre des autres glandes.L’hypophyse[22]est un petit organe, gros comme une noisette et de couleur gris rouge. Elle se situe dans la sella turcica (selle turcique), une excavation en forme de selle à la base du crâne, à la hauteur de la racine du nez, environ au milieu du crâne, juste sous le cerveau. Elle est liée au cerveau par une tige, la tige pituitaire ce qui lui a donné le nom de « glande suspendue au cerveau».

Ceci expliquerait l’analogie qu’on fit avec la pomme de pin (pineapple) ou la pomme.

Ceci étant dit, je n’en tirerai aucune conclusion, je suis musulman, c’est à la lumière de la dernière révélation, conservée intacte que j’appréhende les autres.

Dans le Coran, Dieu ne nous parle pas de pomme, il y est question d’un arbre, qu’on ne peut approcher. Peut être la question de la connaissance du bien et du mal… mais seul Dieu sait.

La pomme…de pin, me ramène au serpent, est-ce qu’on ne dit pas « cerveau reptilien ? » Un autre anthropologue a vu des reptiliens lors de sa prise d’ayahuasca, il s’agit de Michael Harner. Il a frôlé la mort, il nous dit qu’il entendit, de l’intérieur de lui-même qu’il pouvait recevoir des révélations sans risque de les trahir parce qu’il était en train de mourir.

Il sentait que « ces pensées lui étaient inspirées par des créatures reptiliennes géantes reposant sur les couches profondes de son cerveau, là où ce dernier rejoint le sommet de la colonne vertébrale ».

A ce moment, il raconte avoir vu la Terre à ses origines et des centaines de grains noirs tombant du ciel, mais en réalité ces grains étaient de grandes créatures noires et brillantes aux larges ailes de ptérodactyle et au corps de baleine.

Elles lui expliquèrent qu’elles avaient fui leur ennemi et avaient créé la vie sur la planète afin de se cacher au sein de formes multiples et dissimuler ainsi leur présence. Il a cru comprendre qu’elles résidaient à l’intérieur de toutes les formes de vie, homme y compris.

Il considère, rétrospectivement, parce qu’il ne savait rien de l’Adn en 1961, qu’elles étaient comme de l’Adn.

Il racontera son aventure à un couple d’évangélistes résidant sur place qui la mirent en parallèle avec l’apocalypse de Jean, reconnaissant dans les créatures le grand dragon Satan et ses anges, synonyme du serpent dans la bible. Il conclut alors, bien qu’athée complet, qu’il eut les mêmes visions que Jean dans l’apocalypse.

Il se confiera ensuite à un chamane aveugle, qui sans qu’il lui spécifier la provenance des créatures lui a désigné le ciel, et lui a dit avec un sourire narquois : « qu’ils disent toujours ça mais qu’ils ne sont, en vérité, que les maîtres des ténèbres extérieures ».

Quel regard pouvons-nous porter sur cet événement?

Pour nous, musulmans, les serpents ne sont qu’une des diverses apparences que peuvent revêtir les djinns. Ils ne sont pas associés à Satan, parmi les Djinns nous trouvons des croyants et des athées. Ils peuplaient la terre avant que Dieu ne crée l’homme…

Dans l'histoire coranique, il a représenté un symbole de miracle pour les mécréants à l'époque de Pharaon, Il n’a en tout cas pas de dimension diabolique…



Tout en continuant à rechercher sur la glande pinéale, je tombé sur un site Internet sur lequel quelqu’un mettait la glande pinéale en lien avec des expérimentations de clonage humain. Il disait que les clones naissaient sans glande pinéale. Je ne peux malheureusement plus retrouver le site et je ne me rappelle plus du degré de sérieux apparent de celui-ci. J’y fais quand même référence au cas où quelqu’un pourrait retrouver quelque chose à ce propos.

Par contre, en continuant à lire tout ce que je pouvais trouver sur la glande pinéale, j’ai compris pourquoi Isabelle Stengers n’avait pas voulu collaborer concernant cette question. J’ai trouvé une lettre électronique, dans laquelle un franc maçon de haut grade explique que pour la loge hermétique de l’ancienne Egypte, le processus qui consistait à recevoir la conscience illuminative était d’une importance cruciale et qu’il incluait une régénération spirituelle s’opérant par degrés, jusqu’à la 33èmevertèbre de la colonne vertébrale, jusqu’à atteindre la glande pituitaire qui stimule la glande pinéale.

La science de cette régénération est, selon lui, une des clefs perdues de la franc-maçonnerie et c’est l’une des raisons pour lesquelles l’ancienne franc-maçonnerie fut fondée sur 33 degrés.

J’ai compris, à présent que les initiés de haut grade se réservent les informations concernant la pinéale et ont un impact sur l’orientation des recherches la concernant.[23]

Pour donner plus de crédit à ce que j’avance, je citerai Aldo Mola : « Le passage de l’alchimie à la biotechnologie passa par les loges. C’est un aspect de la sécularisation qui attend d’être mieux connu. »[24] ; il dit aussi que « …les privilèges de liberté de recherche et de discussion, caractéristiques des loges, arrivèrent à inspirer courants culturels, mouvements politiques, forces sociales et économiques, institutions et personnalités, bien au-delà des ateliers maçonniques, jusqu’ au triomphe d’une sorte d’œcuménisme maçonnique (selon la formule d’ Ernest Nys) qui n’est ni moins large ni moins décisif que l’œcuménisme chrétien au Moyen Age. Sécularisation, modernisation, laïcité et diffusion de la « mentalité maçonnique » au début et durant le 20èmesiècle deviennent donc synonymes… »[25], et encore « on a pas assez étudié la présence maçonniques au congrès scientifiques internationaux comme à celui de Paris lors de l’Exposition Universelle de 1900… »[26].



Je me tiens à la disposition de tout lecteur ayant des questions ou pouvant m’apporter des informations concernant le clonage et la glande pinéale ou sur l’importance du contrôle de la franc-maçonnerie sur les recherches scientifiques. Mon adresse email : ilicool@yahoo.fr.

[1]Bien entendu, je n’ai aucune prétention scientifique dans la présentation de cette partie parce que, d’une part, la sincérité n’est ni objectivable ni quantifiable et que, d’autre part, mon histoire n’est pas reproductible, ce qui est une des conditions principales d’une expérience scientifique ; il faut qu’une autre personne posant les mêmes actes dans les mêmes conditions arrive aux mêmes résultats. Une histoire vécue par un sujet, dans laquelle la dimension affective est très forte ne peut pas répondre à ce critère, ce qui ne veut pas dire que son cheminement et les conclusions qu’il tire ne sont pas raisonnables ou rationnelles.



[2]Ce terme est utilisé ici de manière tout à fait spontanée et ne renvoie pas à une compréhension mystique.

[3] Le problème étant bien sûr de parler d’une organisation basée sur le secret. Les livres écrits à son propos sont presque toujours écrits par des francs-maçons qui veulent nous faire croire qu’ils vont nous révéler des secrets.

[4]L’épistémologie, c’est l’étude, la réflexion, sur la connaissance, c’est se demander ce qu’est la science, quels sont les critères de scientificité.



[5]C’est un des principaux débats de l’histoire de la philosophie qui s’interroge sur l’existence des choses.

[6]Pour plus de précision à ce propos, je conseille la lecture de « Qu’est-ce que la science » d’Alan Chalmers.

[7]http://www.vulgaris-medical.com/encyclo ... -3671.html

[9]Il faut savoir que chez les francs-maçons ou « libres penseurs » (concept vide par excellence, personne ne pouvant définir ni liberté ni pensée, l’histoire de la philosophie peut être d’ailleurs définie comme l’histoire de la question de ce qu’est la pensée !) qui vénèrent le grand architecte de l’univers (on y fait plus référence dans l’obédience française depuis 1877, par contre l’obédience anglo-saxonne se définit comme déiste et en France le Grand Orient se dit athée mais la loge nationale de France, la seule reconnue internationalement, se dit déiste !) on refuse tout dogme et chacun peut donner son interprétation personnelle de l’origine de l’homme ou de la vie après la mort !

[10]Cette femme se présente comme « créationniste », suivant la définition de philosophe de Deleuze : pour lui penser c’est créer.

[11]Dans ce livre, pour nous expliquer ce qu’est la science, elle construit une fiction. Elle invente une substance hormonale générée par le cerveau qu’elle appelle pandorine(la boîte de Pandorre dans la mythologie, renferme tous les maux de l’humanité, lorsqu’on l’ouvre, ces maux se répandent sur le monde !). Elle explique que nous avons d’un côté la laborantine qui fait tout pour faire « tenir » l’expérience, pour convaincre les scientifiques observateurs et de l’autre côté le chef du labo, qui fait le tour des colloques, parcourt les « réseaux » pour convaincre de l’intérêt de ses recherches et ainsi réunir les fonds nécessaires à leur poursuite. Expliquant ainsi la dimension éminemment politique de la science, c’est le point de vue qu’elle défend !

[12], le reste étant nommé junk Dna (Adn dépotoir),

[13]Dans un deuxième temps on a d’ailleurs plutôt dit que ce n’est pas la mélatonine qui est l’hormone de la pinéale.

[14]Recherches et perspectives en physiologie animale à l’INRA, document électronique : http://www.tours.inra.fr/tours/prmd/phy ... A_2000.pdf

Ce document n’est plus accessible. Je dois dire qu’à l’époque de cette recherche, en 2003, dans les documents que j’ai consulté, tantôt la glande pinéale était associée à l’hypophyse, tantôt à l’épiphyse alors que par la suite, tous les documents que j’ai consulté l’associaient à l’épiphyse.

[15]Baphomet est le nom donné par certains occultistes du XIXe siècle à l'idole mystérieuse que les chevaliers de l’ordre du Temple furent accusés, à tort ou à raison, de vénérer. Le plus souvent représentée par la tête d'un homme barbu, l'idole était vénérée mais également crainte pour sa laideur. On peut remarquer chez lui une poitrine ainsi qu'une tête de bouc.



[16]Je ne savais même pas qu’une traduction française du Coran existait…je ne m’étais jamais penché sur la question de l’Islam…

[17]Sourate 5, aya 73

[18] d’après les anthropologues, les Indiens considèrent dans leur point de vue « animiste » qu’en prenant l’ayahuasca, ils rentrent en contact avec leurs ancêtres

[19]Voyons le Coran Sourate 11 Aya 56 : Je place ma confiance en Allah, mon Seigneur et le vôtre. Il n’y a pas d’être vivant (litt : bête) qu’il ne tienne par son toupet (commentaire : tenir dans sa possession et sous son ordre ou contrôle) ou la Sourate 96 signes 15 et 16 : Mais non ! S’il ne cesse pas, Nous le saisirons certes, par le toupet. Le toupet d’un menteur, d’un pêcheur (ou un toupet de mensonge et d’erreur. « An –nassiya » nous dit Meriem-Herzog Tourki (dans Paroles du Coran pour aujourd’hui) désigne très exactement la mèche frontale, le front étant considéré comme le siège de la volonté, et aussi de l’insolence (ne dit-on pas en français « avoir du toupet »).C’est à cause de ce front hautain que l’orgueilleux s’était enfoncé dans le mensonge et l’erreur, et c’est là que l’atteindra la punition divine.

[20]« En 1898, Heubner décrivit le cas de jeunes enfants présentant une puberté précoce, trouble qu’il associa à un hypopinéalisme résultant d’une tumeur épiphysaire. Dès lors la pinéale fut perçue comme une glande endocrine exerçant un effet inhibiteur sur l’axe reproducteur via la sécrétion d’une hormone antigonadotrope » (Neurobiologie des rythmes, UMR 7518 CNRS-Université L. Pasteur, Strasbourg).

[21]L’endocrinologie est une science récente, qui prend en considération l’ensemble des hormones qui témoignent de l’existence d’un « cerveau humide » là où domine le « cerveau sec» des circuits neuronaux non plus comme un ordinateur avec ses influx électriques mais comme une chose humide…En 1901, Jokichi Takamine et Thomas B. Aldrich furent les premiers à cristalliser une hormone, l'adrénaline; son action, à dose infinitésimale démontre son rôle de messager chimique… le système endocrinien – les glandes et les hormones – est en fait indispensable à la vie. En étroite collaboration avec les centres végétatifs du cerveau et le système nerveux, il contrôle la nutrition, le métabolisme, la croissance, le développement physique, la maturation psychique, la reproduction, L’adaptation à l'effort et l'équilibre du milieu intérieur.

[22]Comme je l’ai dit plus haut, les communications scientifiques que je consultais à l’époque avait plutôt tendance à identifier la pinéale à l’hypophyse, celles que j’ai consulté par la suite l’identifiaient plutôt à l’épiphyse ?

[23]The newsletter of the Freemasons Chamber April 2000 http://members.rediff.com/risingstar/fmapr00.htmCe lien n’existe plus mais on peut trouver la letter ici à present: http://fsantoke.byethost3.com/lodge342/fmapr00.htm



[24]Aldo Mola Franc-maçonnerie et laïcisation de la vie publique dans « Problèmes d’histoire des religions Edités par Alain Dierkens. Pluralisme religieux et laïcité dans l’Union européenne 5/1994 Editions de l’Université de Bruxelles.



[25]Aldo Mola opcit. P. 51



[26]ibid. p. 51

plo23
Posts: 19
Joined: 03 October 2013, 21:31
Location: egypte
Contact:

Re: La glande pi- oujad

Post by plo23 » 25 October 2015, 22:59

Des Sujets Scientifiques -Des Sujets Scientifiques dans les Sermons du Vendredi -Leçon(332):La glande pinéale Source la grand mosquée de Paris http://nabulsi.com/fr/art.php?art=11783

{..........{

Gloire à Allah, Maître de la Création . Paix et Salut sur notre guide Mohamed qui croit en la promesse de Dieu, le digne de confiance. Seigneur, nous ne savons que ce que Tu nous as enseigné; Toi le Savant, le Sage. Seigneur, enseigne-nous ce qui nous sera utile ; fais en sorte que ce que Tu nous enseignes nous soit utile et augmente notre savoir. Fais en sorte que la vérité nous apparaisse comme telle et accorde nous les facilités pour la suivre, et fais en sorte que le mensonge nous apparaisse comme tel et accorde nous les facilités pour nous en éloigner. Fais en sorte que nous soyons de ceux qui savent écouter pour suivre le meilleur discours. Par Ta miséricorde, compte-nous parmi Tes hommes bienfaisants.

La fonction de la glande pinéale dans le corps humain:

Une petite glande de la taille d’un grain de maïs, appelée glande pinéale ou épiphyse, se trouve dans le cerveau humain. Il y a juste quarante ans, un savant célèbre disait à ses élèves que la glande pinéale n’était d’aucune utilité et n’avait aucun rôle dans le corps humain. Un de ses élèves le mentionna dans un livre qu’il a écrit au sujet de cette glande.image Allah dit:

« Et on ne vous a donné que peu de connaissance.»

(Al-'Isrâ' (Le Voyage nocturne): 85)

Un grand chirurgien avait dit cela à ses étudiants et ensuite, on découvrit que cette glande est le premier organe qui prend forme chez l’embryon et le dernier à avoir révélé ses secrets à la médecine. Cette glande secrète une hormone qui, chose étonnante, se trouve dans tous les organismes vivants, dans les plantes, les animaux, les êtres humains et même chez les organismes unicellulaires.image La présence de cette hormone dans tous les organismes vivants est un fait rare et étonnant ! Elle n’est secrétée que la nuit. Les savants disent dans une étude publiée en 1995: Cette hormone est un des éléments les plus effectifs. Elle aide le corps à combattre les microbes et les virus, à dormir paisiblement, à améliorer la qualité du sommeil, à éviter les maladies des artères, à reposer de la fatigue du voyage, à donner de l’énergie à l’organisme vivant et à ses muscles. Cette hormone est presque l’élément le plus important pour l’énergie de l’être humain, pour sa santé et la fonction de ses organes.



Quelle est la mesure à laquelle se réfère le Musulman à l’écoute d’une nouvelle:

Tout ce que nous entendons ou lisons ne doit pas être vrai. Le vrai est ce qui est venu dans le Livre d’Allah et ce que le Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) a déclaré parce qu’il ne parle pas d’après ses passions, mais d’après la révélation du ciel.
Il a été confirmé que cette glande secrète dans le corps humain une hormone sans laquelle la vie serait un enfer insupportable. Une petite glande de la taille d’un grain de maïs, appelée glande pinéale ou épiphyse, située dans le cerveau et qui a un grand effet. Son hormone se trouve dans tout organisme vivant même dans les plantes et dans les organismes unicellulaires. Allah dit:

« Et on ne vous a donné que peu de connaissance.»

(Al-'Isrâ' (Le Voyage nocturne): 85)

«Il connaît le passé et l'avenir des hommes, alors que ces derniers n'appréhendent de Sa science que ce qu'Il veut bien leur enseigner. Son Trône s'étend sur les Cieux et la Terre qu'Il tient sous Sa puissance sans difficulté. Il est le Très-Haut, Il est le Tout-Puissant. »

(Al-Baqara (La Vache): 255)

Certains savants dissent que nos pieds n’ont pas encore pu être mouillés dans la mer de la science. Les savants sont encore comme des enfants qui traînent les pieds au sol devant les secrets de cet univers et de cet Homme.
Certains disent que: En une seule année, trois cents recherches scientifiques profondes ont été publiées au sujet de cette glande. L’être humain diminue parfois l’importance d’une chose à cause de sa méconnaissance mais s’il apprend la vérité, il doit se prosterner devant Allah, exalté et glorifié soit-Il, qui dit:

«qui a créé sept Cieux superposés, sans qu'on puisse déceler dans l'œuvre du Tout-Clément aucune faille. »

(Al-Moulk (La Royauté): 3)

Il n’y a rien en ce monde qui soit en surplus sans utilité.
Traduction : Zeinab Hassan
Vérification : G.N

plo23
Posts: 19
Joined: 03 October 2013, 21:31
Location: egypte
Contact:

Re: La glande pi- oujad

Post by plo23 » 25 October 2015, 23:07

Source http://muslim-mag.fr/5-positions-de-yog ... les-jours/


La Salat ou prière, devrait être exécutée très consciencieusement avec une concentration physique et spirituelle maximale. On traite souvent de la signification spirituelle de la Salat, mais son apport physique est souvent oublié.

En observant les postures pratiquées dans le YOGA, on peut voir plusieurs similitudes avec celles que nous pratiquons durant la prière. En effet, toutes les postures qui rythme nos prières s’avèrent être des positions du YOGA. Par exemple, la position du « Sujud » (prosternation) est identique à la posture « Balasana » dite posture de l’enfant dans le YOGA.
Hindu-Yoga-and-the-Five-Prayers-in-Islam-positions-in-Namaz
Cet article, vous présente les positions de la prière et leur équivalent dans le YOGA avec les bénéfices qu’elles apportent à notre corps :

==> Pendant « El Qiyam » & « Namaste », il y a la même position des deux pieds, ce qui tranquillise le système nerveux et équilibre le corps. Le corps est alors chargé d’énergie positive. Cette position redresse le dos et améliore la posture. Dans cette position, nous récitons ce verset du Coran : « et guide-nous vers le droit chemin. » et dans le monde du YOGA, cette position représente l’alignement de notre Chakra.

En récitant les versets du Coran dans cette position, les vibrations des voyelles ā, ī et ū stimulent le cœur, la thyroïde, la glande pinéale, les glandes pituitaires, surrénales et les poumons en les purifiant tous. Les adeptes du YOGA prononcent ces mêmes voyelles durant cet exercice.

==> « Ruk’u » & « Ardha Uttanasana » permettent toutes deux de tendre entièrement les muscles du bas du dos, du torse, des cuisses et des mollets. Le sang afflue dans notre torse. Cette position tonifie les muscles de l’estomac, de l’abdomen et des reins.

==> « Julus » & « Vajrasana » permettent la désintoxication du foie et stimulent l’action péristaltique du gros intestin (sa contraction). Cette position aide à la digestion en poussant le contenu de l’estomac vers le bas. Elle aide à réduire les risques de varices et de douleurs articulaires, en augmentant la mobilité articulaire et en renforçant les muscles pelviens.

==> « Balasana » & « Sujud » qui est la position la plus importante dans la prière. Cette position stimule le cortex frontal du cerveau. Le cœur se retrouve alors plus haut que le cerveau, ce qui augmente le flux de sang dans les régions supérieures du corps, particulièrement dans le cerveau et les poumons. Ceci permet au cerveau de se libérer de ses toxines. Cette position permet aussi aux muscles de l’estomac de se détendre et empêche la paresse abdominale. Chez les femmes enceintes, cette position permet au foetus d’avoir une position plus confortable et réduit les risques d’hypertension. Elle augmente aussi l’élasticité des tendons articulaires et soulage du stress, de l’anxiété, des vertiges et de la fatigue.

Beaucoup de personnes font du YOGA en écoutant des instruction de relaxation et de méditation. À voix basse, un homme ou une femme leur décriront comment respirer, à quoi penser et que ressentir. La récitation du Coran doit être utilisée de la même façon.

Cependant, le coran sert non seulement pour nous guider pendant Salat, mais aussi pour guider notre vie. Beaucoup décrivent la méditation comme étant une source d’énergie dans le sens où elle les calme et facilite leurs activités quotidiennes. La Salat sert ce même but.

Énergie et paix sont des valeurs fondamentales dans l’Islam à tel point que la prière est pratiquée cinq fois par jour ! Ces valeurs sont si significatives qu’une branche de l’Islam, le Soufisme, a fait de la méditation son point le plus important.

Ce que nous venons de présenter sont seulement quelques avantages associés à la Salat. La récitation du Coran, ainsi que les autres aspects de la prière ont des bénéfices dans la psychologie, la sociologie, la neuroscience et beaucoup, beaucoup d’autres domaines.

Nous pouvons maintenant affirmer que les Musulmans font du YOGA depuis plus de 1,400 ans! Ainsi, la prochaine fois que quelqu’un vous demande si vous faites du YOGA, dites : « OUI, OUI et OUI!«

Sources : KhawatirTV, Épisode 10; le Livre de Guérison Soufie par Chaikh Hakim Moinuddin Chishti;Living Presence: A Sufi Way to Mindfulness & the Essential Self par Kabir Edmund Helminski

albator
Posts: 577
Joined: 05 April 2013, 23:35

Re: La glande pi- oujad

Post by albator » 27 October 2015, 00:21

Très intéressant tout cela
Merci d'avoir pris le temps de partager ces investigations passionantes
Vite la suite !!!
Ne pensez pas qu'il faille réfléchir pour être heureux.

plo23
Posts: 19
Joined: 03 October 2013, 21:31
Location: egypte
Contact:

Re: La glande pi- oujad

Post by plo23 » 27 October 2015, 13:55

Effets de la prière sur la santé Source http://www.dialogueislam-chretien.com/t8942-la-priere


Effets de la prosternation


Les prosternations permettent non seulement d'irriguer les lobes frontaux du cerveau, ce qui donne une meilleure lucidité et des pensées plus claires, mais également la glande pinéale, notre troisième œil qui nous relie au monde spirituel. Le contact avec le sol permet à la tête et au corps de se débarrasser du surplus d'ondes qu'il a emmagasiné. De plus, cette position étire la colonne vertébrale qui se détend, les vertèbres s'écartent (alors que toute la journée, elles tassent sur les disques intervertébraux, ce qui peut causer un mal de dos.)
Pendant la prosternation, la tête est plus basse que le cœur (ce qui n'est pas sa position normale dans nos postures habituelles). Cela créé une surpression dans le cerveau.
Les changements de positions : s'asseoir, se mettre debout, s'incliner, modifie la pression artérielle ; le cœur bat plus vite, ce qui améliore sa résonance et donc sa cohérence.


Les cristaux de la glande pinéale

Réactiver la glande pinéale, notre 3ème œil

Les bienfaits de la posture du Poirier dans le Yoga :

Shirsasana : la posture sur la tête


Ce yoga est certes très bénéfique pour le corps et l'activation de la glande pinéale (troisième œil), mais il n'est pas à la porté de n'importe qui.
Les prosternations des prières et lors de l'invocation de certains passages du Coran, sont faisables par pratiquement tout le monde et ne présentent pas de dangers.


Cohérence/Résonance cardiaque

Bande annonce du film "I am"

C'est grâce à la glande pinéale que nous pouvons nous connecter au divin. C'est par le biais de cette glande que les croyants recevront la lumière divine qui leur permettra de survivre sans nourriture physique pendant les périodes de troubles et de chaos qui accompagneront la venue de l'Antéchrist.


Dernière édition par Holisme le Mar 16 Juin - 16:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: La prière Lun 15 Juin - 21:30
La synergie des énergies spirituelles des prières et leur rôle

Les égrégores

Les Anges parcourant la Terre sont connus pour être à la recherche des assemblées du rappel de Dieu. Lorsqu'ils trouvent les Gens du Rappel, qui ne sont autres que les Gens du Coran, ceux qui le récitent comme une invocation perpétuelle, ces Anges ne donnent la précellence à aucune autre assemblée d'invocation. S'ils ne trouvent pas d'assemblée de lecture du Coran, ils s'arrêtent dans une assemblée de Rappel de Dieu et s'appellent entre eux : " accourez vers l'objet de votre quête!". C'est cela leur subsistance et ce qui régénère leur vie.


Sachant cela, le Mahdi ne cessera de former des groupes qui se relaieront pour réciter les versets du Coran, nuit et jour, pour assurer la subsistance spirituelle des Anges.

D'après "le Mahdi et ses Conseillers" de Tayeb Chouiref

Les assemblées de lecture du Coran et d'invocation de Dieu forment des égrégores spirituels très puissants.

De plus, le Prophète a fortement recommandé les prières collectives, car cela crée aussi des égrégores spirituels.



Les croyants qui se tournent 5 fois par jour vers la Mecque pour leurs prières, envoient une énergie spirituelle vers cet épicentre, qui est alimenté non stop nuit et jour par la convergence de toutes les énergies spirituelles du monde entier.

Réduction du nombre de prières de 50 à 5, lors du voyage nocturne du Prophète Mohammed :

Dieu imposa 50 prières quotidiennes à Mohammed et ses fidèles. Comme Mohammed redescendait du septième ciel, il croisa le prophète Moïse, qui lui demanda ce que Dieu lui avait ordonné. Lorsque Mohammed lui parla des 50 prières quotidiennes, Moïse, extrêmement surpris, lui répondit immédiatement : « Retourne voir ton Seigneur et demande-Lui d'en diminuer le nombre. » Si le prophète Mohammed avait spontanément accepté les 50 prières quotidiennes, Moïse, qui avait été un grand prophète et qui avait bien connu ses fidèles, savait ce que les gens pouvaient supporter et respecter comme obligations religieuses. Il était donc certain que les fidèles de Mohammed seraient incapables d'accomplir autant de prières quotidiennement.
Alors le prophète Mohammed suivit le conseil de Moïse et retourna vers Dieu afin de demander une réduction du nombre de prières. Alors Dieu en réduisit le nombre à quarante. Mohammed redescendit et croisa à nouveau Moïse, qui l'interrogea sur ce qui venait de se passer. Lorsqu'il apprit que le nombre n'avait été réduit que de dix, il lui dit de retourner demander une autre réduction.
Cet échange se poursuivit jusqu'à ce que le nombre de prières obligatoires quotidiennes soit réduit à cinq. Même là, Moïse suggéra une autre réduction en disant : « Ô Mohammed, je connais ton peuple; ta nation sera incapable de remplir cette responsabilité. Retourne voir ton Seigneur et demande-Lui de retirer le fardeau de sur ton peuple. » Mais le prophète Mohammed répondit par la négative, car il avait honte de demander une énième réduction et au fond, il était satisfait du nombre de cinq prières. Puis, une voix se fit entendre, qui disait : « Les prières ont été réduites au nombre de cinq, mais elles seront rétribuées comme si elles étaient au nombre de cinquante. » Dieu nous dit clairement que ces prières, même si elles sont au nombre de cinq, peuvent être difficiles à accomplir pour certaines personnes; mais que ceux qui les font tout en ayant la certitude qu'ils rencontreront leur Seigneur, un jour, les trouveront faciles à faire.


Une seule prière en vaut 10, donc l'énergie spirituelle que dégage la prière est très concentrée et puissante!!


Que devient cette énergie à la Mecque?

Lors du pèlerinage ou l' Oumra, le croyant doit tourner autour de la Kaaba (Appelé T'awaf : circumambulations rituelles) 7 fois en commençant par la pierre noire et en terminant par la pierre noire. Il faut préciser que cette tournée se fait dans les sens opposé aux aiguilles de la montre ( de la gauche à la droite ) qui est un mouvement quasiment universel de l'infiniment petit à l'infiniment grand: la Terre et tous les autres objets du système solaire (sauf Vénus et Uranus) qui tournent autour du Soleil et la lune tourne autour de la Terre ainsi que tout le groupe solaire qui tourne autour du centre de la galaxie et cette dernière tourne autour du centre du cercle galactique ....... et tous tourne à l'encontre des aiguilles de la montre.



Les énergies spirituelles provenant des prières de croyants du monde entier, tournent dans un sens antihoraire, ce qui crée un Vortex énergétique. C'est pour cette raison que les croyants qui tournent autour de la Kaaba, ont des sensations étranges, une sorte de sérénité, d'allégresse!



De plus, il y a une mystérieuse tablette en or, qui comporte une fente, son épaisseur est d'un doigt et sa largeur comme sa longueur sont d'un empan (mesure de longueur que donne la distance entre le pouce et l'auriculaire étendu), avec une écriture inconnue (en tout cas pas en arabe), qui est cachée dans la Kaaba. Elle doit certainement jouer le rôle de conducteur, de concentrateur et de diffuseur pour cette énergie spirituelle.


Le Mahdi aura pour mission de mettre au jour cette tablette.


Ajoutons à cela la pierre noire de la Kaaba, qui est une pierre météoritique initialement blanche, mais qui a noirci à cause des péchés des hommes est peut-être de nature métallique, peut-être est-elle formée d'un métal inconnu sur Terre, qui aurait également des propriétés conductrices.
Cette pierre noire est enchâssée dans un support métallique, qui peut également conduire l'électricité et les ondes électromagnétiques



Ajoutons à tout cela que la forme de la Kaaba, cubique joue également un rôle important afin d'optimiser la concentration de cette énergie spirituelle.

Feng shui forme cubique

De la sphère au cube

Architecture symbolique des formes



Les derviches tourneurs, tournent également dans le sens anti-horaire, pour se mettre en syntonie et en harmonie avec l'Univers tout entier, depuis le microcosme jusqu'au macrocosme.


Quel intérêt présentera probablement ce vortex?


Un jour (période de temps s'écoulant entre le lever du jour et son coucher ou alors le lever du jour suivant?) qui dure un an, ce sera au moment du ralentissement de la Terre et son début de rotation en sens inverse (lever du Soleil à l'Ouest).

User avatar
'ABD
Administrateur
Posts: 1506
Joined: 15 February 2014, 23:55

Re: La glande pi- oujad

Post by 'ABD » 27 October 2015, 15:13

Bonjour plo23 !

Ton sujet ici est intéressant mais gênant pour plusieurs raisons.

D'abord, concernant les convictions de chacun, il faut absolument les laisser au vestiaire, car elles influencent la bonne visualisation des "faits", qui peuvent être "instrumentalisés" !
La bonne marche du film "La révélation des pyramides" s'y est attachée pour ne laisser aucun doute sur une "réalité".

D'autre part, c'est un "copier/coller" qu'il faut éviter de faire, il est mieux d'en faire la synthèse... car nous n'allons pas recueillir tels quels tous les messages "intéressants" repris d'autres forums de discussion...

Et enfin, il ne semble pas y avoir de grand lien entre ton sujet et ce qu'évoque le film de Patrice Pooyard !
En effet, chacun sa religion ou sa non-religion. Et "elles" ne peuvent influencer une quête qui se doit de rester la plus objective et la plus neutre possible.
Pour cela, les "réalités factuelles" ne doivent pas donner de "position", et c'est ce que ce film semble bien porter !

Biensûr, un "éclairage" peut être fait par une "approche particulière" ou une "couleur tamisée", mais sans que cet éclairage ne soit une finalité !
L'objectif étant une "vérité" fondée sur de "réels faits" sans "idéologies" philosophiques ou religieuses... pour laisser justement à chacun le choix de ses convictions selon ce qu'il est ou ce qu'il pense !

Cela dit, le sujet reste ouvert...
Entre l'hêtre et le bouleau, En vert paraître et se chanter beau, S'envole le faux et s'éveille l'être.
Ce forum est désormais en Archive !

plo23
Posts: 19
Joined: 03 October 2013, 21:31
Location: egypte
Contact:

Re: La glande pi- oujad

Post by plo23 » 27 October 2015, 21:09

Bonsoir ABD



AbdAllah
Je suis heureux de venir parler de ma vision des choses caches, d'un point nouveau vu différent du votre si cela ne vous dérange pas . Effet, je cherche un mécanisme quantique religieux qui gouverne les hommes loin d'une logique mathématique et synthèse vérifiable . Dieu il envoie des messages dans la nature et l'innocent peut décoder, mais je vous affirme je ne suis point innocent .Afin la direction du mécanisme QUANTIQUE y accéder aux flux de cette énergie, et saisir les secrets il faut redevenir enfant , afin de voir. Et la religion est là pour cela, elle sellé dans ses rituels pour les générations futur une porte ouverte sur l'univers. N'est-ce pas là avant tous, nous égyptiens sommes avant tous spirituels avant d’être matheux. Car c'est dans la recherche de Dieu que nous trouvons les maths.

EX Ce les enfants en Égypte chantent - le renard est passé dans sa queue passe 7 tourbillon -

seth passe ( un astre stérile destructeur )passe arrière lui sept point lumineux qui tournent

croyez moi pour comprendre les pyramides, il faut comprendre les contes et les histoires, la religion des égyptiens et les rites, ceux-ci et ancres dans leur âmes. Moi- ici j'essaie de vous apporter un autre champ de recherche que chacun peut, être en désaccord, afin de pouvoir avancer ensemble.

Cordialement

User avatar
'ABD
Administrateur
Posts: 1506
Joined: 15 February 2014, 23:55

Re: La glande pi- oujad

Post by 'ABD » 29 October 2015, 15:31

plo23 wrote:Bonsoir ABD



AbdAllah
Je suis heureux de venir parler de ma vision des choses caches, d'un point nouveau vu différent du votre si cela ne vous dérange pas . Effet, je cherche un mécanisme quantique religieux qui gouverne les hommes loin d'une logique mathématique et synthèse vérifiable . Dieu il envoie des messages dans la nature et l'innocent peut décoder, mais je vous affirme je ne suis point innocent .Afin la direction du mécanisme QUANTIQUE y accéder aux flux de cette énergie, et saisir les secrets il faut redevenir enfant , afin de voir. Et la religion est là pour cela, elle sellé dans ses rituels pour les générations futur une porte ouverte sur l'univers. N'est-ce pas là avant tous, nous égyptiens sommes avant tous spirituels avant d’être matheux. Car c'est dans la recherche de Dieu que nous trouvons les maths.

EX Ce les enfants en Égypte chantent - le renard est passé dans sa queue passe 7 tourbillon -

seth passe ( un astre stérile destructeur )passe arrière lui sept point lumineux qui tournent

croyez moi pour comprendre les pyramides, il faut comprendre les contes et les histoires, la religion des égyptiens et les rites, ceux-ci et ancres dans leur âmes. Moi- ici j'essaie de vous apporter un autre champ de recherche que chacun peut, être en désaccord, afin de pouvoir avancer ensemble.

Cordialement
Salutations ! :)

Assez intéressantes en effet ces analogies. Il existe d'ailleurs une rubrique dans le forum pour ce genre d'études : "Mythes, légendes et religions" ;)
Entre l'hêtre et le bouleau, En vert paraître et se chanter beau, S'envole le faux et s'éveille l'être.
Ce forum est désormais en Archive !

plo23
Posts: 19
Joined: 03 October 2013, 21:31
Location: egypte
Contact:

Re: La glande pi- oujad

Post by plo23 » 29 October 2015, 20:09

belle rubrique! j'y vais

merci

Post Reply