Go to footer

Des découvertes qui dérangent l'histoire et l'historien


Re: Des découvertes qui dérangent l'histoire et l'historien

Message par bramapoutre » 01 Février 2015, 13:25

bramapoutre a écrit : et tout ça a durée 1 seconde,cela signifie qu'en s'allongeant chaque côté a dans le même temps parcourut une distance différente,et donc avec des vitesses différentes puisque dans le même temps.


Bonjour Bramapoutre,

j'adhère au raisonnement, mais je ne suis pas sûr des prémisses posant le temps comme égal aux différentes endroits de cet espace si spécial sensé se créer avant toute lumière et atome de Césium 133 permettant de mesurer espace et temps ...

Je dis ça juste pour dire car je crains que nous soyons éternellement condamné à ne rien pouvoir savoir scientifiquement des origines de l'univers.


///Salut ;pour signifier l'espansion nous employons le terme de recession apparente des galaxies,ce qui indique leur taux d'eloignement les une par rapport aux autres à l'echelle globale,indication déduite par extrapolation des données de la spectroscopie(redshift).Ceci dit lorsque l'espace enfle il n'agit pas directement sur le mouvement des galaxies,il modifie simplement la distance qui les sépare,ce qui aura bien sûr à terme une incidence sur leurs relations gravitationnelles,mais c'est pas pour tout de suite compte tenu de l'echelle considérée.Autrement dit,si(en supprimant virtuellement la gravité)les galaxies etaient toutes à l'arrêt,l'espace enflerait quand même,et c'est pas pour autant que les galaxie se mettraient à courir,elles seraient alors chacune au repos par rapport à l'espace en mouvement,seule changerait la distance qui les séparent,et bien il en va de même en depit de leurs trajectoires,elles sont simplement en mouvement les une par rapport aux autres dans un espace qui enfle.A vrai dire cette expansion n'est pas à proprement parlé un mouvement,car un mouvement physique se produit dans l'epace,or theoriquement l'espace n'a pas de contenant,il est son propre contenant,c'est pourquoi il conviendrait,me semble-t-il,de considérer l'expansion comme un état,ce qui nous amene à d'autres considérations,mais pour rester dans le même ordre d'idée tu a raison le temps n'est pas egale en tous points,cependant globalement il est 1,de sorte qu'il est possible de definir en lui des cônes de lumiére


Et bien admettons que mon triangle appartient au même cône,sans quoi il n'eût pu se former.
Rien ne pouvant theoriquement depasser la vitesse de la lumiére,elle constitue le lien entre chaque evenement dont aucun ne peut se produire plus vite qu'elle,si donc il en est ainsi,et puisqu'il en va de même pour tous les referentiels quelque soit leurs mouvements,alors cet espace-temps qui les englobe tous existe,et il posséde son propre cône de lumiére qui contairement à tous les autres(l'expansion le prouve)peut varier plus vite que la lumière,être avant que la lumiére soit.
Un cône de lumiére est la representation d'un referentiel(systéme de coordonnée)spatio temporel.Tous sont equivalent(et donc le même)tant qu'il se deplacent à des vitesse trés inferieur à c.Si par contre l'un d'eux sen rapproche,alors sa metrique spatio-temporelle va varier selon son facteur gamma,cad que son temps(et donc son paasé et son avenir) va s'allonger mais,pour maintenir constant le cône de lumiére qui est loi de la Nature,son présent va se decaler du nôtre,il formera alors un autre cône de lumiére et suivra sa propre ligne d'univers.Ainsi pourrat-til dans son présent vivre cette avenir qui à jamais echappe au nôtre,lequel sera alors son passé à lui,c'est pourquoi il serait chouette qu'il puisse revenir!
Tous mes post datent du temps où ce forum se nommait LRDP,c'est à dire avant qu'il ne fut associé à un portail commercial et rebaptisé LSDA puis Cultures Ancestrales.
bramapoutre
 
Message(s) : 1206
Inscription : 05 Juin 2013, 01:05


Re: Des découvertes qui dérangent l'histoire et l'historien

Message par bramapoutre » 02 Février 2015, 21:09

En relisant ce post aprés l'avoir posté j'y ai trouvé quelques erreurs de frappe qu'il m'a cru bon de corriger.Là je le repost,mais c'est le même.

Akottoka a écrit :C'est peut-être à force de chercher une dimension secrète que les spectateurs n'arrivent pas à s'expliquer un lapin sortant d'un chapeau... on fait peut-être simplement fausse route.

Corrigez-moi si j'me trompe (pas le fouet, merci), mais tout dépend de la vitesse, les corps les plus lointain nous semblent les plus vieux, c'est en fait ceux qui ont été le plus vite vers l'extérieur, leur temps s'est contracté, faisant d'eux les plus jeunes alors qu'ils sont apparu avant les corps plus lent... :geek: un truc comme ça... :roll:



Salut Akottoka;Il est actuellement 2 façons de voir la physique,tous les physiciens cherche à les fondre en une seule mais ils n'ont pour l'heure,semble-t-il,pas trouvé la bonne "température".On peut toutefois introduire des elements de la relativité restreinte dans la physique quantique,ce qui pose probléme c'est d'unir cette dernière à la relativité générale,car d'autres variables participent alors à la mise en forme de l'espace-temps et de l'energie matiére,notamment au moment du big bang,et ce n'est pas simple,c'est pourquoi ils cherchent toujours,espèrons pour eux qu'ils n'espèrent pas que ça prenne fin un jour.
La mathématique de ces 2 physiques est dense,il est difficile pour un non mathématicien dont je suis d'en extraire les concepts,pourtant il faut en passer par là,et puis comprendre une equation ne signifie pas la resoudre,on peut même l'oublier une fois le concept compris.C'est toujours pareil,il y a les constantes et les variables qu'elles soient connues ou inconnues et dont l'identité autant que les relations sont rendues par l'equation qu'il s'agit alors de decomposer pour en etudier chaque element,et vous saurez que votre etude touche à sa fin quand les relations vous paraitront evidentes,cad quand le connu lèvera le voile de l'inconnu devant vos yeux.Par contre cela vous oblige à vous soumettre à vos prestigieux predecesseurs,et il se pourrait que leurs tournures d'esprit finisse par vous deranger dans la mesure où trop souvent elle s'oriente à l'opposée des contradictions que l'infini se plait à laisser en suspens(en physique ils appellent ça Normalisation),vous abandonnerez alors toutes leurs tracasseries,à la recherche de votre propre voie.Ainsi ai-je fricoté quelques années seulement mais avec determination et intensité du côté de cette complexité,mais il m'a fallu pour un tas de raisons remettre tout ça au placard et celui-ci au grenier.Heureusement ai-je eu le temps me semble-t-il d'en extraire suffisamment de concepts pour me faire ma propre idée.Oh je vais pas m'etendre sur le concept de vecteur ni même en donner la definition toute simple,ni discuter de la complexité relative que cette simplicité engendre par lois de compositions,mais simplement signaler que le calcul tensoriel qu'on trouve en relativité générale est une généralisation du concept de vecteur au quel on ajoute des propriétés faisant de lui un tenseur,et qu'on ne comprend jamais aussi bien le second qu'en apprenant le premier avant,et tout est comme ça en mathématique,avant les vecteurs il y a les fonctions précédées de l'algébre qui emboita le pas à l'arithmétique sous le regard bienveillant de la géometrie et pour le bonheur de l'analyse.En etudiant la mathématique je n'ai pas cherché à la memoriser,ni à la pratiquer plus que ça,mais seulement à en extraire les concepts,de sorte que confronté à une equation je pourrai comme indiqué plus haut et avec beaucoup d'efforts savoir de quoi elle parle,et je comprendrai alors ce qu'elle dit au propos de ce dont elle parle,mais ça tombe pas du ciel,d'autant plus quand on n'et pas mathématicien.J'ai pu remarquer que c'est une question de vitesse,un mathématicien connait et pratique son equation,mais s'il me la refile je me retrouve avec des livres partout en train de conduire une enquête pour dechiffrer le code et comprendre la formule.Une fois comprise il faut encore la développer en fixant des valeurs connues et/ou des coefficients à des variables choisies,c'est un autre temps,celui qui sépare la leçon de l'exercice.Il y a une douzaine d'années je me suis administré quelques leçons,mais j'ai pratiqué fort peu d'exercices,c'est LRDP qui a re-réveiller mon intérêt pour cette art,heureusement le niveau demandé n'est pas trop elevé,car ça consomme beaucoup d'energie les maths quand on pas mathématiciens.

Sachant que pour tout systéme il y a toujours(fussent-ils vides)un ensemble de constantes connues et inconnues,un autres de variables connues et inconnues,et un autre de relations connues et inconnues,ce que nous observons c'est la dynamique de leur interaction,certes relative à la complexité du systéme,mais commençant tout de même et nécessairement par le cas le plus simple,celui dont je m'en vais servir maintenant.
Au debut l'espace-temps est indeterminé,cad qu'on ne peut pas y afficher des coordonnées qui soient stables(je veux dire les mêmes points se trouvant toujours aux mêmes points)comme en physique classique ou evoluer de façon linéaire(proportionnelle)comme en relativité générale,l'espace peut valoir n'importe quoi à chaque instant valant lui-même n'importe combien,bref c'est le chaos originel,ou plutôt l'océan primordial,car ce capharnaüm est en fait un objet mathématique,une onde de probabilité qui superpose dans son etat quantique(flou)tous ses etats possibles,en cela il y a cohérence mais toutefois instable du fait des fluctuations quantiques pouvant provoquer une décohérence comme le ferait un observateur quelconque sur un ensemble de particules,et cette decohérence,cette brisure de symétrie,n'est pas le bruit d'un verre qui s'est cassè mais le big bang d'un univers qui vient de naître!
Lorsque cela s'est produit pour le nôtre il est apparu avec des variations de densité de l'ordre de 10^-5,c'est ce que révèle l'etude approfondit du rayonnement fossile du fond diffus cosmologique
Image
A partir de cette variation la Gravité s'est exprimée en fabriquant des protogalaxies constituées de prés-etoiles...Et la Terre fut formée!

Une onde de probabilité,objet immateriel,se fait néanmoins bousculée par une fluctuation quantique,parce que l'immaterialité c'est de l'Energie(c'est de la vie!)dont l'onde n'est qu'une fraction,et c'est par les lois de la première que la seconde a vu le jour une première fois tel un foetus que l'apoptose n'a pas encore sculpté,puis une deuxiéme quand elle a pris forme particulière autant que générale

Imaginons une sphére pleine dont la masse et le volume fluctuent à l'infini.Qu'arrive-t-il quand ils fluctuent en sens inverse?pour tenter de repondre à cette question il faut je pense,non j'en suis sûr,se rapprocher aussi mais pas uniquement des travaux de Cantor qui a montré,notamment par la methode de bijection Image qu'il existe des transinfinis(au-delà de l'infini),cad des infinis dont le cardinal et l'ordinal différent,et entre les quels les propriétés des lois de compositions varient.
Prenons un raccourci.L'idée genérale c'est qu'à partir du moment où 1 existe,alors l'infini aussi,le zéro n'etant finalement qu'une commodité de langage et d'expression. Précisons que douter de l'infini n'a aucun sens compte tenu du fait qu'il s'impose comme une evidence surement plus solide que la limite.La diagonale d'un carré vous en donne un autre qui lui aussi en posséde une,vous devinez la suite.
On peut se le faire comprendre autrement,par exemple de la façon suivante:
Image
Ceci est la structure des nombres réels au repos.On peut montrer,c'est ce que Cantor a fait en employant la bijection,que les 3 sous ensemble(à gauche)de l'ensemble des Réels ont même nombre d'elements,ils sont equipotents,en bijection,mais si on y adjoint le quatriéme(à droite) il se révélera impossible de le mettre en bijection avec l'un quelconque des 3 autres,car parmi les irrationnels certains ne sont pas algébriques,il n'existe aucune equation polynomiale dont ils puissent être la racine,cad la solution,cela signifie qu'en les ecrivant sous cette forme,vous aurez beau faire et intervertir et multiplier les coefficients comme vous voudrez,la somme ne sera jamais egale à zéro,se sont des transcendants,et depourvu de structure algébrique pour les cerner vous ne pourrez jamais les dénombrer théoriquement en les mettant en bijection avec l'ensemble des nombres algébriques rationnels ou irrationnels,de quoi il découle que l'ensemble des Réels posséde un cardinal plus grand que celui de tous les rationnels réunits aux irrationnels algébriques,l'ensemble des Réels est donc un transinfini,le premier.Enfin tout ça tombe bien puisque les choses sont physiquement ainsi,se sera ma conclusion,sauf à préciser que ce que je viens d'aborder là,essentiellement pour signifier que oui en depit de l'infini existe le grand et le petit,fait partie de ce qu'on nomme les questions ouvertes(ça veut tout dire),où il est montré par des conjectures hautement complexes que les transcendant ne peuvent pas avoir de structure algébrique,le support géométrique est indispensable pour les faire venir,et nous n'avons pour l'heure que quelques series pour nous rapprocher d'avantage de certain d'entre eux.Là désolé j'ai franchement pas le niveau,et à ce que j'ai pu comprendre rare sont ceux qui le posséde,et encore plus ceux qui le maitrisent.

Nous partirons donc de l'infiniment petit,parce que nous sommes petits,pour nous diriger vers l'infiniment grands,sens contraire à notre destinée qui est de rester petit devant le grand,sans quoi nous n'aurions pas d'espace pour inspirer,et aucun temps pour expirer,tant qu'à Dieu il est dit qu'il respire de son propre elan,sans qu'il y ai de souffle,ce qui veut dire que sa "respiration" n'est pas recursive,cela m'etonnera toujours,il inspire et expire en même temps(essayez donc pour voir),il a créé le souffle et s'en est point nourrit que pour partager,par pure mansuétude,et par un truchement necessaire dont la finesse m'echappe,et afin de paraitre face à chacun en conscience,tous etant lui et lui n'etant aucun,ainsi personne ne pouvant dire j'aime Dieu s'il méprise son prochain,ni s'aimer lui-même s'il méprise Dieu.
Ma maison bien qu'elle posséde un toit n'a pas de fondation,et mon sol ne repose sur rien.Dans l'etendue infinie des eaux je me mire eternellement,produisant ainsi conscience qu'à l'infini je partage et qu'il te faut regagner pour rentrer chez toi,car partout crois moi tu n'est qu'un etranger,à commencer sous ton toi et pour toi-même.
Ne me jugez pas a proclamé le Seigneur,estimez moi en bien ou en mal peu importe je me protége dans les deux cas,mais ne me jugez pas parce qu'alors vous vous causez du tort à vous même et entre vous,à cause de la loi de l'eternel retour qui fait que tout ce qui part revient toujours sauf pour celui qui sans cesse fut présent,contrairement à vous qui êtes venus,et nul ne vient si on ne l'appel,c'est pourquoi tous vont et viennent,car l'existence s'arrêterait si l'appel prenait fin,n'en voulez donc pas à Dieu d'appeler,puisque c'est ainsi qu'advient la vie,et ecoutez votre conscience plus que que l'agitation des sens et des pensées qui ne durent qu'un moment même si la vie d'ici bas dure un peu plus longtemps.

Decidement Akottoka je ne vais pas parvenir à dire ces choses qui peut-être vous aurez interessé,une autre fois peut-être,l'esprit est volatil,sa course lui echappe,seul le courant l'emporte,et le voici déjà partit vers un etrange canyon où les falaises etroites tamisent la lumière du soleil couchant,et où le Maitre invite à la méditation!
Dernière édition par bramapoutre le 07 Novembre 2015, 09:51, édité 1 fois.
Tous mes post datent du temps où ce forum se nommait LRDP,c'est à dire avant qu'il ne fut associé à un portail commercial et rebaptisé LSDA puis Cultures Ancestrales.
bramapoutre
 
Message(s) : 1206
Inscription : 05 Juin 2013, 01:05


Re: Des découvertes qui dérangent l'histoire et l'historien

Message par Akottoka » 26 Février 2015, 18:46

Entre temps, j'ai découvert qu'il existait le terme de "temps cosmique" ou "la cosmologie" qui soulève une partie de mon questionnement, mais la lecture de votre poste ne m'a pas déplut cela me rappel que tout est relatif. ;)
On leur donnera à tous un morceau de vérité, il ne tient qu'à eux d'apprendre les uns des autres...
Akottoka
 
Message(s) : 614
Inscription : 24 Mars 2013, 02:55


Re: Des découvertes qui dérangent l'histoire et l'historien

Message par Akottoka » 06 Septembre 2015, 15:52

Salut, je poste ici le mot "oopart" permettant d'accéder plus facilement à l'ensemble des artefacts recensé comme "anormal".

Merci julien ;)
On leur donnera à tous un morceau de vérité, il ne tient qu'à eux d'apprendre les uns des autres...
Akottoka
 
Message(s) : 614
Inscription : 24 Mars 2013, 02:55


Re: Des découvertes qui dérangent l'histoire et l'historien

Message par Akottoka » 05 Février 2016, 04:15

Cette personne propose une série de vidéos intéressantes, malheureusement en anglais, mais avec un peu d'attention il y a assez d'indice pour faire des recherches soi-même.
Je ne dis pas qu'elle à raison pour tout, mais soulève des incohérence et fournit un travail d'investigation impressionnant de recherche alimenté de photos dur à trouver si on ne sait pas qu'elles existent, ainsi que des sites historiques.
On leur donnera à tous un morceau de vérité, il ne tient qu'à eux d'apprendre les uns des autres...
Akottoka
 
Message(s) : 614
Inscription : 24 Mars 2013, 02:55

Précédent

Retour vers Index du forum

Retour vers Les nouvelles propositions



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité