Des découvertes qui dérangent l'histoire et l'historien

User avatar
Chris B
Posts: 1094
Joined: 04 March 2013, 14:11

Des découvertes qui dérangent l'histoire et l'historien

Post by Chris B » 19 September 2014, 00:20

Je vous invite à lire cet article
http://www.inmysteriam.fr/oopart/ces-de ... toire.html
.... départ et ouverture pour d'autres recherches passionnantes. ;)
http://www.inmysteriam.fr/oopart/des-em ... nnees.html
"Donne et tu recevras, cherche et tu trouveras !"

Akottoka
Posts: 614
Joined: 24 March 2013, 02:55

Re: Des découvertes qui dérangent l'histoire et l'historien

Post by Akottoka » 19 September 2014, 12:39

Last edited by Akottoka on 24 December 2015, 03:29, edited 1 time in total.
On leur donnera à tous un morceau de vérité, il ne tient qu'à eux d'apprendre les uns des autres...

steff
Posts: 72
Joined: 08 January 2014, 17:20

Re: Des découvertes qui dérangent l'histoire et l'historien

Post by steff » 09 January 2015, 15:20

Salut à tous !

La multiplication des sites sur lesquels on a trouvé des empreintes de pas typiquement humaines et contemporaines de l'époque des dinosaures (ou plus vieux) démontre très clairement qu'il ne s'agit pas de supercheries, en tout cas pas toujours. Tout comme avec les films et photos d'ovnis, on peut légitimement penser qu'une partie non négligeable est à prendre au sérieux, même si la communauté scientifique refuse de reconnaître leur existence (comme d'hab..).

L'inventaire des hypothèses se réduit (pour moi) à 2 possibilités et pas plus. En effet, en toute logique, nous ne sommes pas précis sur la disparition des dinosaures et des grands mammifères. - 65 millions d'années n'est pas une date fixe, ce n'est pas comme quand on éteint le courant, les dinosaures n'ont pas disparus totalement le lendemain du jour où la météorite s'est écrasée dans la péninsule du Yukatan. Les plus petits ont du survivre un certain temps (qui se compte quand même en centaines de milliers, voire en millions d'années). Le poisson préhistorique (dont j'ai oublié le nom) qu'on pensait disparu depuis des centaines de millions d'années et qui existe encore, le prouve. Et encore, on n'a pas exploré plus de 10 % des océans, il y aura donc encore des surprises ! Mais ce n'est pas une explication en soi.

Les 2 hypothèses restent donc :

- L'homme "moderne" était sur terre bien avant ce qu'on pense (pour moi c'est une certitude). Mais si on se fie aux multiples empreintes datées de 270 millions d'années, 248 millions d'années, etc... cela place l'apparition de l'être humain chronologiquement des dizaines de millions d'années avant les dinosaures !!! Une idée qui pulvérise la théorie de l'évolution (en laquelle je ne crois pas, j'ai toujours dit si Darwin avait eu connaissance de l'ADN, il aurait totalement revu sa théorie développée, je le rappelle, en observant les tortues des Galapagos...). Si tel était le cas, alors il deviendrait évident (ça l'est déjà pour moi) que l'homme n'est pas né sur cette planète, en tout cas pas directement...

- 2ème hypothèse : l'homme a été, est ou sera (et oui, là il va falloir jouer avec la concordance des temps...) en mesure de se déplacer dans le temps et a rendu visite aux dinosaures à plusieurs reprises. Mais j'ai vraiment du mal avec cette idée... Même si Einstein a prouvé que c'était possible, même si le paradoxe temporel n'existe pas (en gros si je remonte le temps et que je tue mon grand-père, je ne disparais pas comme dans Retour vers le futur, je créé une nouvelle réalité dans une autre bulle du multivers alors que la mienne ne change pas :? ...), ça me dérange un peu quand même...

Quoi qu'il en soit, je vous propose cette petite vidéo qui ne relate pas d'empreintes d'humains (j'espère ne pas être hors-sujet) mais d'anachronismes tout aussi troublants, comme des photos de dinosaures vivants. C'est peut-être un fake, à vous de voir...

https://www.youtube.com/watch?v=tLntltNQKYM
"Mais qu'est-ce qu'elle a cette ampoule ?"
Nikola Tesla ...ou Claude François, je ne sais plus...

steff
Posts: 72
Joined: 08 January 2014, 17:20

Re: Des découvertes qui dérangent l'histoire et l'historien

Post by steff » 16 January 2015, 16:38

Salut à tous !

Salut, concernant la théorie de Darwin : Notre ami Charlie a développé sa théorie en observant la faune de l'île des Galapagos, sur laquelle on pensait à l'époque que l'évolution avait été différente d'ailleurs car coupé physiquement des autres continents. Mais ce n'est pas une certitude, et aujourd'hui beaucoup de scientifiques pensent qu'elle avait en fait été rattachée à l'Amérique du Sud auparavant, et que l'évolution "différente" de sa faune n'était en fait pas du à l'isolement mais plutôt à sa situation géographique lui conférant un environnement climatique très particulier qu'on ne trouve nul part ailleurs. Le détroit de Magellan subit des changements climatiques qui peuvent faire varier sa température de 20 à 30 degrés dans la même journée, ce qui est du à la rencontre entre les masses d'air du pacifique et de l'atlantique, très différentes, qui a lieu à cet endroit précis. C'est un cas unique sur la planète. En outre, même si nous en sommes aux balbutiements des études sur l'ADN, les chercheurs ont mis en exergue quelques récurrences qui, comme tu le sais, deviennent des postulats quand elles sont systématiquement observées. Ainsi, on peut aujourd'hui affirmer que pour qu'il y ait filiation (c'est à dire descendance directe), il faut au minimum 4 paires de chromosomes en commun dans l'ADN de deux individus (la police et les services de recherche se servent de ce postulat pour établir un lien de parenté dans une enquête). Or, le singe qui semble être le plus proche de nous, génétiquement parlant (le chimpanzé), ne possède que... 2 paires de chromosomes en commun avec l'être humain ! Et c'est pourtant celui qui est le plus proche de nous, la plupart des autres singes n'en ont qu'une seule. A titre de comparaison, nous avons également deux paires de chromosomes en commun avec... la fourmi, pourtant personne ne prétend que nous descendons directement des fourmis.

CQFD : la théorie de l'évolution selon Darwin n'est pas totalement fausse, car elle peut s'appliquer à bon nombre d'animaux, mais elle n'est pas assez précise car elle ne repose que sur l'observation (qui plus est sur une observation relativement restreinte dans le temps). Donc si il avait eu connaissance de l'ADN, il n'aurait surement pas affirmé de manière certaine que nous descendons du singe, car c'est génétiquement faux (ou incomplet). Pour information, il existe bien un animal avec lequel nous avons 4 paires de chromosomes en commun (il n'y en a qu'un seul sur toute la planète), mais je ne préfère même pas l'évoquer car cela engendre systématiquement des réactions incohérentes, souvent par ignorance, attachement au contexte culturel et/ou religieux, etc...

Concernant notre ami Albert Einstein, il a effectivement démontré que plus on s'approche de la vitesse de la lumière, plus le temps ralenti, jusqu'à s'arrêter à 300 000 kms/seconde pour celui qui se déplace. OK. Mais pour que ses équations fonctionnent, il a définit que le temps et l'espace étaient une seule et même dimension, qu'on appelle espace-temps. On peut le vérifier au quotidien : si tu déplace d'un point A à un point B, tu auras une certaine distance à faire et, en fonction de ton moyen de transport, cela va te prendre un certain temps. Donc tu te déplaces dans l'espace et dans le temps. D'ailleurs tu ne dis pas : "je dois aller à tel endroit, ça me prendra 40 bornes" mais : "ça me prendra une demi-heure". Ce qu'il a démontré mathématiquement, c'est qu'on peut se déplacer dans toutes les directions, que ce soit dans l'espace, ou dans le temps. Il ne l'a fait que mathématiquement, il n'a pas dit comment faire concrètement !

Je ne reprendrais pas les calculs d'Einstein pour te le faire comprendre, car je ne suis pas mathématicien, mais je peux te donner un exemple concret qui permettrait de remonter "virtuellement" dans le temps et ainsi d'observer, et même de filmer la construction des pyramides (par exemple...). Si j'observe une étoile située à 8000 années-lumières de la terre, j'observe sa lumière d'il y a 8000 ans (jusque là tu me suis ?). Mais si je me déplace instantanément à proximité de cette étoile (en une fraction de seconde), alors j'observerais sa lumière actuelle, mais si je me retourne, je verrais la terre d'il y a 8000 ans (bon ok je dispose d'un super-télescope de dingue, mais c'est pour l'exemple). Donc je pourrais observer le passé et peut être même m'y rendre (là, ça devient franchement compliqué mais c'est théoriquement possible). Pour observer la passé il suffit de se déplacer plus vite que la lumière. Et là tu me dis : "oui mais Einstein a prouvé que c'était impossible" ! Effectivement la matière ne peut se déplacer plus vite que la lumière, mais ce n'est pas le cas de l'espace. C'est ce qui s'est passé au moment du Big Bang, la matière ne s'est pas déplacée plus vite que le lumière, mais l'espace qui la contenait a augmenté à une vitesse estimée à 200 millions de fois la vitesse de la lumière, pendant environ 3 secondes. C'est le principe du moteur à distorsion qui déplace l'espace et non la matière. Comme je l'ai dit maintes fois sur ce forum, ce moteur à été conçu et réalisé par la NASA, donc il existe, il fonctionne, mais nous n'avons pas, à ce jour, trouvé de carburant assez puissant pour déplacer un vaisseau spatial (mais ça viendra !). Pour l'heure les chercheurs déplacent des particules de matière dans l'espace (et le temps) à des vitesses bien supérieures à celle de la lumière, mais pour quelque chose de plus gros ils n'ont pas (encore) assez de puissance...

Cela répond-il à tes questions ?
"Mais qu'est-ce qu'elle a cette ampoule ?"
Nikola Tesla ...ou Claude François, je ne sais plus...

User avatar
thierry632
Posts: 478
Joined: 19 March 2013, 19:14

Re: Des découvertes qui dérangent l'histoire et l'historien

Post by thierry632 » 18 January 2015, 12:51

Bonjour,
@steff qui nous dit:
je ne préfère même pas l'évoquer car cela engendre systématiquement des réactions incohérentes, souvent par ignorance, attachement au contexte culturel et/ou religieux, etc...
Le cochon (porc) est une bénédiction et une malédiction car génétiquement trop proche de nous.
Bénédiction par sa domestication (élevage) et ses (futures) possibilités de greffes en médecine, malédiction car sujet propice à nous transmettre des parasites communs.
Rien n'est noir ou blanc, tout est question de nuances de gris en ce bas monde, que cela soit en science ou en religion, d'où la nécessaire Culture intellectuelle qui hélas fait de plus en plus défaut de nos jours.

Akottoka
Posts: 614
Joined: 24 March 2013, 02:55

Re: Des découvertes qui dérangent l'histoire et l'historien

Post by Akottoka » 19 January 2015, 18:13

ouais... ce qui dans la logique, devrait avoir engendrer son propre espace spatio-temporel, reléguant l'âge de l'univers à une vision hélio-centriste ou égo-sans-triste...
On leur donnera à tous un morceau de vérité, il ne tient qu'à eux d'apprendre les uns des autres...

steff
Posts: 72
Joined: 08 January 2014, 17:20

Re: Des découvertes qui dérangent l'histoire et l'historien

Post by steff » 21 January 2015, 21:04

Salut à tous !
Akottoka wrote:ouais... ce qui dans la logique, devrait avoir engendrer son propre espace spatio-temporel, reléguant l'âge de l'univers à une vision hélio-centriste ou égo-sans-triste...
Excellent !!!
thierry632 wrote:Le cochon (porc) est une bénédiction et une malédiction car génétiquement trop proche de nous.
Ouais, effectivement. Sauf que bénédiction, sûrement pas et malédiction, je ne pense pas... Manipulation génétique, là j'adhère à fond ! Il est curieux de constater que les habitants de la vallée surplombée par les ruines de Tihuanaco, une des plus vieilles cités de la planète (selon moi la plus ancienne, mais cela n'engage que moi...), vouent un culte à la déesse Orejona qui auraient, selon leurs textes sacrés, créé la race humaine en s'accouplant avec des cochons. A des milliers de kms de là, les dogons du Mali, qui ont vécu en autarcie totale coupés de toute civilisation jusqu'au début du 20ème siècle, décrivent dans leur culte qu'une race d'extra-terrestres amphibiens, qui ne pouvaient s'adapter à la vie sur terre, auraient tenté de se mélanger (génétiquement ?) avec toutes sortes d'animaux sans succès jusqu'au... porc (!) avec lequel la "greffe" aurait parfaitement fonctionné, et aurait donné naissance à la race humaine. Mythe ? Réalité déformée ? On ne le saura peut-être jamais, mais deux peuples aussi espacés géographiquement qui n'ont, de sources sûres, jamais communiqué, mais qui racontent la même histoire quant à la création de l'humain, cela laisse perplexe. Encore plus si on y ajoute les données génétiques : oui, effectivement le porc est le seul animal de la planète possédant 4 paires de chromosomes en commun avec l'humain dans son ADN, donc génétiquement le seul ayant une filiation directe avec nous. Nous l'avons compris bien avant de déchiffrer l'ADN puisque qu'on s'en sert depuis des lustres pour les greffes d'organes entre humains qui sont systématiquement effectuées avec des lians de porcs. Si, en plus, tu rajoutes les écrits du Coran (peuple d'infidèles changé en porc), en sachant que tous les écrits religieux reposent sur des faits (même quand ils sont très déformés...), là on se dit qu'il y a un schmilblick et qu'on a pas toutes les données en main...
"Mais qu'est-ce qu'elle a cette ampoule ?"
Nikola Tesla ...ou Claude François, je ne sais plus...

User avatar
thierry632
Posts: 478
Joined: 19 March 2013, 19:14

Re: Des découvertes qui dérangent l'histoire et l'historien

Post by thierry632 » 22 January 2015, 20:00

Bonsoir,
Sans aller chercher bien loin, il suffit de décompter le nombre d'expressions populaires relatives au cochon dans le langage de tous les jours.
Maintenant cette intelligence "commune" du vocabulaire comme les histoires anciennes mettent l'accent sur la connaissance de cette proximité entre cet animal et l'homme.
De mon point de vue je ne vois dans ce savoir ancestral que la compréhension de la place de l'homme au sein du règne animal et sa position dans la chaîne alimentaire.
Sous nos latitudes le cochon a toujours constitué le meilleur apport nutritionnel sans concurrence de ressources à contrario d'autres situations géographiques d'où les positions diamétralement opposées prises par deux religions prépondérantes.
Une bénédiction, à moins d'être anthropophage on ne peut trouver mieux en terme de rendement nutritionnel, une malédiction, quand l'eau est une denrée rare cet animal ne peut être perçu que comme vecteur de maladies en conflit direct d'accès à cette ressource.
Maintenant de là à parler d'hybridation ayant conduit à l'homme, il y a un pas que je ne franchirai pas dans cette direction.

Par ailleurs il ne faut pas oublier que lors de la "découverte" des Amèriques au XVème siècle, l'Europe de par ses modes de production agraires était au seuil d'un déclin irréversible: souillure généralisée des cours d'eau et rendements agricoles au plus bas.
C'est l'introduction de la pomme de terre qui sauva les populations de l'Ancien Monde et la découverte de ce nouveau monde s'accompagna pour les populations de ce dernier d'un déclin irréversible: importation de maladies inconnues et introduction d'une vingtaine de couples de cochons rendus à l'état sauvage (comme source d'approvisionnement futur) qui se multiplièrent et ravagèrent les cultures autochtones (aucuns enclos n'existaient pour s'en prémunir sans aucun prédateur à même d'en réguler l'expansion ...)
Un continent entier a été colonisé en quelques dizaines d'années par ce biais. Cela en dit long sur la place de cet animal dans l'histoire mondiale ...

bramapoutre
Posts: 1206
Joined: 05 June 2013, 01:05

Re: Des découvertes qui dérangent l'histoire et l'historien

Post by bramapoutre » 31 January 2015, 01:16

Etrange wrote:Bonjour,
steff wrote:
au moment du Big Bang, la matière ne s'est pas déplacée plus vite que le lumière, mais l'espace qui la contenait a augmenté à une vitesse estimée à 200 millions de fois la vitesse de la lumière, pendant environ 3 secondes.]
Merci de cette réponse qui me laisse songeur.
Salut;
Imaginons un triangle rectangle dont l'horizontale=h= 1,la verticale=v= 2 et la diagonale=d= racine de 5.
Pour augmenter ou réduire sa taille il nous faut multiplier chaque côté par le même coefficient,c'est le principe de l'homothétie.
Appliquons maintenant une homothétie de rapport 2,mais en tenant compte de son aspect dynamique,cad de l'espace et du temps. 1 est donc passé à 2 qui vaut maintenant 4 et la diagonale racine de vingt,et tout ça a durée 1 seconde,cela signifie qu'en s'allongeant chaque côté a dans le même temps parcourut une distance différente,et donc avec des vitesses différentes puisque dans le même temps. Ramenons maintenant notre triangles à 3 segments formant une demi droite. Nous avons donc à patir de zéro h attaché à v qui se rattache à d,ce qui peut se voir comme 3 distances à partir de 0,soit h entre 0 et 1
v entre 1 et 2,et d entre 2 et 3.Or nous avons vu comment et pourquoi la distance entre 0 et 1 varie moins vite que celle entre 1 et 2 ou 2 et 3,et donc à fortiori moins vite que celle entre 0 et 2,et c'est la même observation qui est révélé par la spectroscopie,ce qui indique que c'est effectivement l'espace qui enfle,comme si l'air de notre triangle se dilaté.
Tous mes post datent du temps où ce forum se nommait LRDP,c'est à dire avant qu'il ne fut associé à un portail commercial et rebaptisé LSDA puis Cultures Ancestrales.

Akottoka
Posts: 614
Joined: 24 March 2013, 02:55

Re: Des découvertes qui dérangent l'histoire et l'historien

Post by Akottoka » 31 January 2015, 13:08

C'est peut-être à force de chercher une dimension secrète que les spectateurs n'arrivent pas à s'expliquer un lapin sortant d'un chapeau... on fait peut-être simplement fausse route.

Corrigez-moi si j'me trompe (pas le fouet, merci), mais tout dépend de la vitesse, les corps les plus lointain nous semblent les plus vieux, c'est en fait ceux qui ont été le plus vite vers l'extérieur, leur temps s'est contracté, faisant d'eux les plus jeunes alors qu'ils sont apparu avant les corps plus lent... :geek: un truc comme ça... :roll:
On leur donnera à tous un morceau de vérité, il ne tient qu'à eux d'apprendre les uns des autres...

Post Reply